Kerry échoue à contenir les prétentions chinoises

le
0

Au nom de ses alliés en Asie, le diplomate américain a demandé, en vain, à Pékin de modérer ses revendications territoriales.

Les talents de démineur du secrétaire d'État américain, John Kerry, n'auront pas suffi à changer la donne pour les alliés de Washington en Asie. Pressé par les voisins de la seconde puissance mondiale, qui s'inquiètent des revendications territoriales de plus en plus affirmée de la République populaire en mer de Chine, Kerry a tenté de plaider leur cause auprès du président Xi Jinping. Cependant, les seuls progrès enregistrés semblent l'avoir été à propos de la Corée du Nord.

Les États-Unis espèrent toujours une meilleure coopération de Pékin, seul allié de poids de Pyongyang, pour convaincre le régime de Kim Jong-un d'abandonner son programme nucléaire. Les discussions avec Xi Jinping «ont été très constructives, très positives et je me félicite que nous ayons eu l'occasion de nous pencher en détail sur certains défis posés par l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant