Kerry demande qu'on lui accorde le "bénéfice du doute" sur l'Iran

le
6

WASHINGTON, 1er mars (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a déclaré dimanche qu'il ne pouvait pas promettre la conclusion d'un accord sur le nucléaire iranien mais il a plaidé pour qu'on laisse à la diplomatie le "bénéfice du doute" pour tenter d'éviter une solution militaire. John Kerry était interrogé par la chaîne télévisée ABC alors que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu était en route pour les Etats-Unis, où il doit prononcer mardi devant le Congrès un discours très controversé qui sera largement consacré à l'Iran. Le secrétaire d'Etat a déclaré que le dirigeant israélien était "évidemment le bienvenu aux Etats-Unis", en dépit de la polémique qui a éclaté entre la Maison blanche et le Congrès après l'invitation lancée par le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehmer, sans consulter le président Barack Obama. Il a néanmoins émis le souhait que le discours de Benjamin Netanyahu, qui entend plaider contre un accord avec l'Iran si Téhéran ne renonce pas totalement à son programme nucléaire, ne se transforme pas en "cirque politique". "Nous espérons que la diplomatie peut aboutir", a insisté John Kerry en estimant "mériter le bénéfice du doute". (Will Dunham; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le dimanche 1 mar 2015 à 20:43

    Les terroristes qui soutiennent l'Iran se font plaisir sur ce forum. Chaque post qui ose critiquer l'Iran reçoit une bombe nucléaire sur la tête. Signe avant coureur ?

  • 35924358 le dimanche 1 mar 2015 à 18:39

    L'Iran veut la bombe nucléaire. Ce pays l'a affirmé à maintes reprises en ajoutant qu'il entendait rayer l'Etat d'Israel de la carte. Les démocraties occidentales ne sauraient laisser les dirigeants intégristes de l'Iran obtenir l'arme ultime.

  • 35924358 le dimanche 1 mar 2015 à 18:30

    Si Israel a le plus grand nombre de prix Nobel par habitant, l'Iran, la Syrie et l'Irak ont le plus grand nombre de terroristes par habitant. N'en déplaise à pbenard6 qui ne cesse de soutenir le démocrate Bachar Al Assad.

  • 35924358 le dimanche 1 mar 2015 à 17:57

    Ce qui est risqué ? Laisser les fous furieux qui oppressent le peuple iranien obtenir l'arme nucléaire. Ils n'en ont pas besoin. Les civils iraniens préfèreraient être libres, pouvoir s'exprimer comme ils le souhaitent, manger à leur faim, flirter dans la rue... La bombe, ils s'en moquent totalement.

  • 35924358 le dimanche 1 mar 2015 à 17:52

    Allez, pbenard6, lancez une roquette sur les posts inoffensifs qui vous déplaisent.

  • LeRaleur le dimanche 1 mar 2015 à 16:22

    La taqqyia, toujours la taqqyia.