Kerry demande des réformes économiques à l'Ukraine

le
1
    KIEV, 7 juillet (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain, 
John Kerry, en visite à Kiev, a appelé jeudi le gouvernement 
ukrainien à relancer l'économie et à lutter contre la corruption 
pour renforcer la démocratie et mettre fin au conflit à l'est du 
pays.  
    "L'Ukraine va indéniablement de l'avant mais je crois que 
nous sommes tous d'accord pour dire que le travail n'est pas 
fini et qu'il faut faire plus pour renforcer la démocratie en 
Ukraine", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse 
conjointe avec le président ukrainien Petro Porochenko. 
    Kerry a dit avoir demandé à Petro Porochenko de mettre fin à 
la corruption dans le système judiciaire, d'accepter le 
programme économique du Fonds monétaire international (FMI) et 
de privatiser les entreprises publiques. 
    Cette visite en Ukraine a lieu à la veille d'un sommet de 
l'Otan, vendredi et samedi à Varsovie, qui sera avant tout 
consacré à la Russie et aux accords de Minsk visant à mettre fin 
au conflit ukrainien.   
    L'Ukraine et la Russie s'accusent mutuellement de ne pas 
respecter les accords et de violer le cessez-le-feu dans l'est 
du pays. L'armée ukrainienne, qui dit avoir perdu 90 hommes 
depuis mars, a fait état ces derniers mois d'une multiplication 
des accrochages avec les séparatistes soutenus par la Russie. 
    "Sans réelle sécurité dans le Donbass et sans la fin du 
carnage sur la ligne de front, l'usage d'armes lourdes et le 
blocage des accès à l'OSCE, Minsk est voué à l'échec", a ajouté 
John Kerry.  
    Il a également annoncé jeudi le déblocage d'une aide 
humanitaire supplémentaire de 23 millions de dollars pour les 
populations affectées par le conflit. Cette nouvelle enveloppe 
porte le total de l'aide américaine depuis le début de la crise 
à 135 millions de dollars, précise le département d'Etat.  
    Citant une récente estimation de l'Onu, il ajoute que 3,1 
millions d'Ukrainiens se trouvent en situation précaire. 
 
 (Lesley Wroughton et Alexei Kalmykov, Jean-Philippe Lefief pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 5 mois

    Il n'y a plus qu'une alternative : laisser l'Ukraine de Porochenko s'effondrer sur elle-même : elle sera secourue par la Russie et tout le monde y trouvera son compte. Pour ça, il faut que les USA retournent chez eux et cessent de s'occuper des affaires européennes : l'Europe n'a pas besoin d'eux, bien au contraire.