Kerry confiant dans la possibilité de repousser l'EI de Ramadi

le , mis à jour à 09:33
0

SEOUL, 18 mai (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est dit confiant lundi dans la possibilité de repousser les combattants de l'organisation Etat islamique (EI) de la ville irakienne de Ramadi, à l'ouest de Bagdad. La capitale de la province d'Anbar, située à une centaine de kilomètres à l'ouest de la capitale irakienne, est tombée ce week-end aux mains des djihadistes de l'organisation extrémiste sunnite. Lors d'une conférence de presse à Séoul, où il était en déplacement lundi, le chef de la diplomatie américaine s'est dit "convaincu qu'à mesure que les forces seront redéployées (...), ils seront repoussés". "J'ai une confiance absolue dans le fait que dans les jours à venir, les choses seront inversées", a poursuivi Kerry. L'organisation Etat islamique a annoncé dimanche avoir pris le contrôle total de Ramadi, infligeant aux forces gouvernementales irakiennes leur plus importante défaite depuis l'été dernier, quand les djihadistes avaient pris Mossoul et une grande partie du nord de l'Irak. (voir ID:nL5N0Y80VA ) Un membre du conseil de la province d'Anbar a décrit la situation à Ramadi comme un "effondrement total". Il a précisé que les responsables locaux avaient voté en faveur du déploiement de milices paramilitaires chiites sur ce territoire à majorité sunnite pour tenter d'inverser le rapport de forces. (David Brunnstrom; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant