Kerry au Pakistan pour demander des efforts contre les activistes

le
0

ISLAMABAD, 12 janvier (Reuters) - John Kerry est arrivé au Pakistan lundi pour une visite impromptue au cours de laquelle il doit rencontrer le Premier ministre Nawaz Sharif et le chef de l'état-major pakistanais et les appeler à renforcer la lutte contre les groupes islamistes. Le secrétaire d'Etat américain devrait notamment revenir sur le massacre perpétré le 16 décembre par des taliban qui ont tué 134 enfants dans une école de Peshawar. Un conseiller diplomatique pakistanais a évoqué la possibilité d'un déplacement du chef de la diplomatie américaine dans cette ville située dans le nord du Pakistan à proximité de la frontière afghane. Lors de sa rencontre avec Nawaz Sharif, le secrétaire d'Etat devrait demander à son interlocuteur d'accentuer les efforts dans la lutte contre les groupes islamistes. Cette question est épineuse car certains dirigeants et militaires pakistanais considèrent ces groupes comme des atouts dans la rivalité qui oppose le Pakistan à l'Inde et dans l'influence qu'ils lui permettent d'exercer en Afghanistan. "Comme nous l'avons fait lors de précédentes occasions, nous dirons clairement que la lutte contre la violence armée passe par l'éradication de tous les groupes activistes au Pakistan", a expliqué un responsable du département d'Etat. "Une partie du message central du secrétaire (d'Etat) sera de s'assurer que des efforts réels et durables sont mis en oeuvre pour affaiblir les capacités du réseau Haqqani, de Lashkar-e-Taiba, des taliban afghans et des autres groupes activistes qui représentent une menace pour la stabilité régionale et pour les intérêts directs américains", a-t-il dit. Lashkar-e-Taiba, en lutte contre les autorités indiennes au Cachemire, est accusé d'avoir orchestré les attentats de Bombay qui avaient fait 163 morts en 2008. Concernant le réseau Haqqani, les Etats-Unis accusent les services de renseignement pakistanais de soutenir cette organisation et de s'en servir comme d'un bras armé en Afghanistan dans une lutte d'influence avec l'Inde. Les taliban pakistanais, qui sont soupçonnés d'avoir organisé le massacre commis mi-décembre à Peshawar, sont distincts des taliban afghans mais partagent avec eux l'ambition de renverser le gouvernement et d'imposer un régime coranique dans l'ensemble de la région. (Arshad Mohammed; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant