Kering voit son CA marqué par le ralentissement de Gucci

le
0
LE CA DE KERING MARQUÉ PAR LE RALENTISSEMENT DE GUCCI
LE CA DE KERING MARQUÉ PAR LE RALENTISSEMENT DE GUCCI

PARIS (Reuters) - Kering a publié jeudi un chiffre d'affaires marqué par le ralentissement de Gucci, sa marque phare en pleine relance, et par la chute de Bottega Veneta, deuxième griffe de luxe du groupe, dans un environnement difficile pour le secteur.

Très surveillé, Gucci, principal centre de profits de Kering, a vu ses ventes progresser de 3,1% au premier trimestre (après +4,8% au quatrième trimestre 2015), faisant moins bien que les 5% à 6% attendus par les analystes.

A l'inverse, les tendances se sont fortement détériorées chez Bottega Veneta (-8,3%) - première marque du groupe par la rentabilité - qui souffre d'une forte exposition à la clientèle touristique asiatique et d'un redéploiement sur d'autres catégories de produits, notamment le prêt-à-porter.

Saint Laurent a poursuivi quant à elle sa brillante trajectoire (+26,5%), pendant que Balenciaga et Boucheron ont pâti de leur exposition au marché français, déserté par les touristes étrangers après les attentas de Paris.

La dynamique est restée solide pour l'équipementier sportif Puma qui a vu ses ventes progresser de 8,1%.

Au total, les ventes de Kering sont ressorties à 2,72 milliards d'euros (+2,7%) au premier trimestre, un chiffre légèrement inférieur aux 2,77 milliards du consensus Reuters.

A taux de changes constants, la croissance a ralenti à 4,0%, après +8% en fin d'année 2015.

(Pascale Denis, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant