Kering porté par les brillantes performances de Gucci et YSL

le
1
    * La croissance organique du groupe ressort à 10,5% au T3 
    * Gucci décolle de 17%, Saint Laurent de 34% 
    * Bottega Veneta reste à la peine et décroche de 10% 
 
 (Actualisé avec précisions) 
    par Pascale Denis 
    PARIS, 25 octobre (Reuters) - Kering  PRTP.PA  a fortement 
accéléré le pas au troisième trimestre et a largement dépassé 
les attentes, les performances exceptionnelles de Gucci et Saint 
Laurent ayant permis de compenser les difficultés de Bottega 
Veneta. 
    Au total, les ventes de Kering ont atteint 3,18 milliards 
d'euros, un chiffre supérieur au consensus de 3,11 milliards 
réalisé par Inquiry Financial pour Reuters. 
    Sa croissance organique est ressortie à 10,5%, contre 5,5% 
sur les six premiers mois de l'année. 
    Gucci a vu croissance organique décoller de 17% (après une 
hausse de 7,4% au 2e trimestre), faisant largement mieux que les 
10% attendus par les analystes et signe, de loin, la meilleure 
performance du luxe cette année. 
    La griffe florentine, principal centre de profits du groupe, 
récolte les fruits d'une refonte stylistique totale sous la 
houlette du designer Alessandro Michele et renoue avec une 
croissance à deux chiffres pour la première fois depuis 2012. 
    Tirée en début d'année par le succès de ses nouvelles 
collections de chaussures et de prêt-à-porter, Gucci voit 
maintenant sa croissance également venir de la maroquinerie. 
    Cruciale pour la pérennité du redressement en cours et pour 
la rentabilité de la griffe, la maroquinerie a elle aussi signé 
une croissance à deux chiffres au troisième trimestre, a précisé 
le directeur financier de Kering, Jean-Marc Duplaix, lors d'une 
conférence téléphonique. 
    Alors que les bases de comparaisons s'annoncent plus 
difficiles et que les analystes s'interrogent sur la pérennité 
d'un tel rebond, il s'est dit "très confiant dans la trajectoire 
de la marque". 
    "Gucci récolte les fruits d'un brillant repositionnement et 
permet à Kering, avec Saint Laurent, de dépasser les attentes 
dans des proportions jamais vues", note Luca Solca, analyste 
d'Exane BNP Paribas. 
    Ses ventes ont grimpé de plus de 30% en Asie et d'environ 
20% en Amérique du Nord et en Europe, où une baisse en France 
pour cause de chute du tourisme a été compensée, comme chez 
Louis Vuitton  LVMH.PA  ou Dior  DIOR.PA , par une ruée des 
touristes à Londres guidée par la chute de la livre. 
     
    VALSE DE DIRIGEANTS ET CRÉATEURS  
    Aux côtés de Gucci, Saint Laurent (+33,9%) a signé une 
nouvelle brillante performance, tandis que la marque n'a pas 
encore opéré la transition avec les collections du successeur de 
Hedi Slimane, Anthony Vaccarello. Son premier défilé présenté en 
septembre a été "très bien accueilli par la presse et les 
acheteurs", a dit Jean-Marc Duplaix. 
    Gucci et Saint Laurent ont permis de compenser la nouvelle 
chute de Bottega Veneta (-10,9%). Le maroquinier, plombé par une 
exposition excessive à la clientèle asiatique et par un manque 
de renouveau créatif, vient de changer de dirigeant. 
  tandis que dans le sport, Puma  PUMG.DE  a maintenu 
 la cadence d'une croissance à deux chiffres (+10,8%). 
    Ces dernières années, les changements de dirigeants ou de 
designers se sont multipliés à un rythme accéléré chez Kering. 
    Après Bottega Veneta, c'est au tour de Balenciaga d'avoir 
changé de dirigeant  , peu après le départ du 
directeur de la création chez Brioni  , et celui de 
Grita Loebsack, chargée du pôle des "petites" marques de mode du 
groupe. 
    Fort de ces chiffres, le PDG du groupe, François-Henri 
Pinault, se dit "très confiant quant aux performances sur 
l'ensemble de l'année". 
     
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/2eOLR5S 
 
 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danalias il y a un mois

    Brillantes Performances