Kering : les difficultés de Gucci inquiètent les marchés

le
0
Le PDG de Kering Francois-Henri Pinault lors de la présentation des résultats du groupe le 17 février 2015. (© E. Piermont / AFP)
Le PDG de Kering Francois-Henri Pinault lors de la présentation des résultats du groupe le 17 février 2015. (© E. Piermont / AFP)

Kering dans le rouge. Le titre du groupe de luxe et de lifestyle cède plus de 4% dans la foulée de son chiffre d'affaires trimestriel. Sur les trois premiers mois de l'année, les ventes sont ressorties à 2,65 milliards d'euros, en hausse de 11,4%. Mais cette performance en trompe l’oeil est dopée par les effets de change. À données comparables, le chiffre d'affaires se replie de 0,6%. C'est un peu mieux que ce qu'attendait le consensus des analystes recuelli par Factset, à 2,619 milliards.

Mais dans le détail, certains chiffres inquiétent. La marque que surveillent tous les investisseurs, c'est Gucci et les chiffres du premier trimestre ne sont pas bons. Les ventes ont plongé de 7,9% en données comparables, après une baisse de 0,5% au dernier trimestre 2014.

Bloc "A lire aussi"

Gucci a vu ses ventes reculer en 2014, pour la première fois depuis des années. Pour remuscler sa principale source de profits, Kering a nommé un nouveau PDG, Marco Bizzarri, ainsi qu'un nouveau directeur artistique, Alessandro Michele, arrivé en janvier. «Les premiers effets du repositionnement» de Gucci devraient se faire sentir «dès la seconde moitié de l'année» 2015, a affirmé le directeur financier du groupe, Jean-Marc Duplaix.

Au premier trimestre, Gucci, «dans son réseau de distribution en propre, a enregistré des performances solides en Europe de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant