Kering : le groupe de luxe fait peau neuve

le
0
Un magasin Gucci à Las Vegas. (© J. Mrachina)
Un magasin Gucci à Las Vegas. (© J. Mrachina)

Le grand virage stratégique de la société dirigée par François-Henri Pinault est enfin achevé. En finalisant, en juin 2014, la cession de La Redoute et de Relais Colis, derniers pans de son activité de distribution, Kering est devenu un groupe de marques de luxe et de vêtements de sport. Ainsi, les ­résultats annuels de l’exercice 2014, publiés en février, ont été les premiers de cette nouvelle ère dont les prémices remontent tout de même à 1999, année du rachat de la maison de couture italienne Gucci.

Bloc "A lire aussi"

L’an dernier, Kering a réalisé un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros, en croissance de 4,5% à données comparables, porté à la fois par la dynamique de son pôle luxe (+6,4%) et celle de l’activité sports (+4,3%). Le résultat opérationnel courant est ressorti à 1,6 milliard d’euros, en progression de 3% à données comparables. Cependant, la marge opérationnelle a reculé de 18,1 à 16,6% entre 2013 et  2014, essentiellement sous l’impact négatif des couvertures de change. Et au premier trimestre 2015, les difficultés de Gucci ont fait reculer le titre (voir notre à lire aussi).

Stratégie

Kering est devenu au fil du temps un groupe mondial de luxe, riche de plusieurs marques prestigieuses, et actif dans plusieurs métiers. Pour en accélérer le développement, les dirigeants ont décidé l’an dernier

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant