Kering cède le chausseur Sergio Rossi à Investindustrial

le
0
    PARIS, 9 décembre (Reuters) - Kering  PRTP.PA  a annoncé 
mercredi avoir signé un accord avec le fonds italien 
Investindustrial pour lui céder 100% du capital de la marque de 
chaussures de luxe Sergio Rossi, en difficulté. 
    Le groupe de luxe et de mode sportive, propriétaire de Gucci 
ou Puma  PUMG.DE , avait fait savoir en février qu'il entendait 
céder la marque italienne.  ID:nL5N0VR0JL   
    "Cet accord permettra à la marque de poursuivre son 
développement aux côtés d'un partenaire stratégique lui offrant 
un soutien solide et des perspectives de croissance à long 
terme", indique Kering dans un communiqué. 
     L'opération porte sur l'ensemble des actifs industriels, 
des droits de marque et du réseau de distribution de Sergio 
Rossi. 
    La finalisation de la transaction, dont le montant n'a pas 
été précisé, devrait intervenir dans les prochaines semaines. 
    Le chausseur, qui dispose de plus de 80 boutiques en propre 
et en franchise dans le monde, détient aussi sa propre usine à 
San Mauro Pascoli, dans le nord de l'Italie, fabricant pour 
d'autres marques en dehors du groupe Kering. 
    Déficitaire et en perte de vitesse depuis plusieurs années, 
Sergio Rossi réalise un chiffre d'affaires d'environ 70 millions 
d'euros, selon les estimations des analystes. 
    La marque avait été rachetée en 1999 par Gucci Group et 
avait connu le succès avec des souliers haut perchés et sexy, 
avant d'être dépassée par l'essor d'une nouvelle génération de 
chausseurs comme Christian Louboutin, Jimmy Choo  CHOO.L  ou 
plus récemment par des marques comme Gianvito Rossi. 
    Kering avait changé son directeur artistique en 2013 puis 
son PDG en 2014.  
    Le groupe a enregistré en 2014, au titre de ses actifs 
destinés à être cédés, une perte de 124 millions d'euros liée à 
Sergio Rossi et incluant une dépréciation d'actifs de 52 
millions d'euros, selon son document de référence. 
    Investindustrial, fonds du financier italien Andrea Bonomi, 
candidat malheureux à la reprise du Club Méditerranée, est 
actuellement investi dans le constructeur automobile Aston 
Martin, le parfumeur Perfume Holding ou le bijoutier Stroili 
Oro.  
  
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/21OxAsE 
 
 (Benjamin Mallet et Pascale Denis, édité par Dominique 
Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant