Kering: à l'achat, Nomura vise toujours 200 euros.

le
0

(CercleFinance.com) - Dans le cadre d'une note sectorielle consacrée au luxe, Nomura a confirmé ce matin son opinion positive sur plusieurs valeurs, dont Kering. Certes, les tendances devraient rester difficiles pour le secteur cette année, indiquent les analystes, l'Asie et les Etats-Unis étant pointés du doigt. Mais Kering est cependant conseillé à l'achat avec deux grands arguments : le rebond anticipé de sa marque amirale, Gucci, et les tendances favorables qui portent Yves Saint Laurent et Puma. Leur objectif de cours : 200 euros.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Kering reste quasi-neutre à 160,6 euros dans un marché parisien en hausse de 0,5%.

En effet, rapportent les spécialistes, les dernières nouvelles du secteur provenant des deux rives de l'Océan pacifique ne sont pas enthousiasmantes. Nomura se fait notamment l'écho de 'données préliminaires des ventes du Nouvel an chinois, qui semblent décevantes'. Selon les analystes, les grands groupes ont de plus souligné la 'faiblesse persistante' des marchés asiatiques et des Etats-Unis.

Dans ce contexte, le titre français Kering est distingué, parmi d'autres, pour ses qualités propres, notamment le retournement de Gucci qui présente une dimension défensive.

En effet et après avoir déçu, la marque italienne, coeur des profits de Kering, est en train de se reprendre. Nomura souligne les conséquences du changement de direction intervenu l'an dernier. 'Les derniers résultats annuels montrent les signes d'une meilleure dynamique, les collections du nouveau directeur de la création, Alessandro Michele, étant bien accueillies par les clients', indique une note de recherche, puisqu'elles génèrent une croissance des ventes 'à deux chiffres'.

Et cela va continuer : la proportion des ventes de Gucci provenant des nouvelles collections devrait passer de 10% au 3e trimestre 2015 à 100% d'ici la fin de l'année 2016, estime Nomura. Ce qui devrait soutenir la croissance et faire levier sur les marges.

Si la marque Bottega Veneta devrait, elle, rester pénalisée par sa forte exposition asiatique, la tendance continue d'être positive pour Yves Saint Laurent, qui approche le milliard d'euros de CA et, selon Nomura, d'une marge de 20%.

Enfin, du côté de Puma, l'équipementier sportif allemand détenu à un peu plus de 70% par Kering, les JO de Rio et l'Euro 2016 devraient cette année jouer le rôle de catalyseurs.

Nomura rapporte enfin que la direction de Kering n'entend pas réaliser d'acquisitions importantes cette année, mais plutôt se focaliser sur la croissance organique, ce qui est jugé positivement.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant