Kenya-Un mort, 100 blessés dans une bousculade sur un campus

le
0

(Actualisé avec précisions) NAIROBI, 12 avril (Reuters) - Un étudiant kényan est mort dimanche matin et plus de 100 ont été blessés dans un mouvement de panique causé par l'explosion d'un transformateur électrique, signe de la nervosité qui règne dans le pays, dix jours après le massacre à l'université de Garissa. Craignant que le campus de Kikuyu de l'université de Nairobi ne soit l'objet d'une attaque, de nombreux étudiants ont sauté par la fenêtre, parfois d'une hauteur de cinq étages, a expliqué Peter Mbithi, le vice-chancelier de l'université. L'étudiant décédé est tombé du cinquième étage. Le 2 avril dernier, les islamistes d'Al Chabaab, affiliés à Al Qaïda, ont tué 148 personnes à l'université de Garissa, située à environ 200 km de la frontière avec la Somalie. Selon des témoins, le transformateur a sauté à 4h00 (01h00 GMT). Des cris de terreur ont été entendus dans l'aile du dortoir des femmes. La panique a gagné le dortoir des hommes. Les étudiants se sont réveillés en sursaut et se sont précipités vers la sortie. (Duncan Miriri; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant