Kenya : Uhuru Kenyatta, président et inculpé de crimes contre l'humanité

le
0
Le président kenyan, Uhuru Kenyatta, élu de justesse au premier tour en mars avec 50,07% des voix, a prêté serment mardi. Il est également inculpé par la Cour pénale internationale, au grand embarras des Occidentaux.

De la présidence au box des accusés en trois mois? C'est théoriquement le sort qui attend le nouveau président du Kenya, Uhuru Kenyatta, qui a prêté serment mardi dans un stade de Nairobi devant des dizaines de milliers de personnes, sur une bible ayant appartenu à son père.

Le fils de Jomo Kenyatta, le premier président du Kenya, doit comparaître devant la Cour pénale internationale de La Haye le 9 juillet prochain. Il est accusé de crimes contre l'humanité pour avoir organisé les violences postélectorales de 2007, qui avaient fait plus de 1500 morts et plus de 300.000 déplacés. Son vice-président, William Ruto, est également inculpé.

D'où l'intense embarras des Occidentaux. Les États-Unis et plusieurs États européens ne devraient êt...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant