Kenya : le siège du centre commercial à Nairobi a pris fin

le
2
Kenya : le siège du centre commercial à Nairobi a pris fin
Kenya : le siège du centre commercial à Nairobi a pris fin

C'est l'épilogue d'un siège interminable. Quatre jours après l'attaque du centre commercial Westgate à Nairobi, perpétrée par un commando d'assaillants islamistes, le président kényan Uhuru Kenyatta a annoncé mardi vers 18h30 que le siège du bâtiment était terminé. «Nous avons humilié et vaincu nos assaillants», a-t-il déclaré. Les insurgés islamistes somaliens shebabs, qui ont revendiqué l'attaque, avaient dit agir en représailles à l'intervention militaire kényane en Somalie lancée fin 2011.

Le bilan provisoire de cette attaque est lourd : au moins 67 personnes ont été tuées, dont 61 civils et six membres des forces de l'ordre, et 175 personnes blessées. Au moins 16 étrangers sont décédés, dont deux Françaises. Par ailleurs, des corps sont toujours bloqués dans les étages du centre commercial qui se sont effondrés. Faisant état de «pertes immenses» pour le pays, M. Kenyatta a annoncé un deuil national de trois jours à compter de mercredi, au cours duquel «les drapeaux seront en berne».

Du côté des assaillants, cinq terroristes ont été tués par balles et onze suspects ont été placés en détention, a annoncé le président kényan. Mais de nombreuses questions demeurent, notamment sur l'identité des membres du commando. «Les experts médico-légaux travaillent à établir les nationalités des terroristes», a souligné Uhuru Kenyatta. Tout au long de l'opération, des rumeurs ont circulé sur la présence de combattants étrangers, notamment américains et britanniques. L'ombre de la Britannique Samantha Lewthwaite, veuve d'un des kamikazes des attentats du 7 juillet 2005 à Londres, surnommée «la veuve blanche» par les médias, a notamment plané sur l'attaque. Mais mardi soir sur leur compte Twitter, les shebabs ont «catégoriquement démenti l'implication d'une femme».

Par ailleurs, malgré les déclarations triomphales du président kényan, la tragédie qui s'est jouée à Nairobi est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 24 sept 2013 à 18:00

    Pas grave M84... l'Afrique vient en Europe !!!!

  • M8412500 le mardi 24 sept 2013 à 16:45

    les puissances occidentaux ont laissés tomber l'AFRIQUE c'est la raison qui pousse les gens à devenir des terroristes oui il faut les combattre partout ou ils se trouvent demain il sera trop tard pour la démocratie