Kenya : des dirigeants inculpés de crime contre l'humanité

le
1
Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont confirmé les charges contre quatre personnalités.

Après quatre années d'atermoiements et d'attente, la Cour pénale internationale (CPI) s'est décidée à s'inviter au Kenya. Le tribunal a confirmé, lundi, les accusations contre quatre hauts responsables kényans ouvrant la voie à un procès pour crime contre l'humanité. Les suspects sont soupçonnés d'avoir orchestré les émeutes qui avaient ensanglanté le pays aux lendemains de l'élections présidentielle de 2007.

«C'est une très bonne nouvelle pour la justice et pour le Kenya», assure Liz Evenson, chercheuse pour l'ONG Human Rights Watch. Deux des inculpés sont en effet des figures en vue à Nairobi. Le premier n'est autre que Uhuru Kenyatta, actuel vice-premier ministre et fils du père de l'Indépendance kenyane, Jomo Kenyatta. Le second, William Ruto, est l'ancien ministre de l'Agriculture. La cour entend aussi poursuivre un fonctionnaire, Francis Muthaura, proche du président Mwai Kibaki, et un journaliste Joshua Arap Sang. «Cela met fin à l'impunité dont ont b

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 24 jan 2012 à 09:46

    JPI - Finira-t-on par condamner ceux qui ont armé et arment encore aujourd'hui les bras de ces marionnettes dans toute l'Afrique centrale ?