Kenya-Arrestation de deux Iraniens qui fomentaient des attentats

le
0
 (Actualisé avec déclaration, précisions, contexte) 
    NAIROBI, 28 novembre (Reuters) - Les autorités kényanes ont 
arrêté deux ressortissants iraniens soupçonnés de préparer des 
attentats contre des hôtels fréquentés par des touristes 
étrangers, des hommes d'affaires et des diplomates à Nairobi, a 
annoncé le ministère kényan de l'Intérieur samedi. 
    "Deux Iraniens qui projetaient de mener un attentat à NBI 
(Nairobi) ont été arrêtés par les services de sécurité KE 
(kényans). Le projet a été déjoué et les suspects arrêtés", 
indique le ministère de l'Intérieur dans un message sur Twitter. 
    Le ministère a précisé que les deux suspects sont Aboubakar 
Sadik Louw, 69 ans, présenté comme une "importante figure" de la 
communauté chiite de Nairobi, et Yassine Sambaï Djouma, 25 ans, 
originaire de Nairobi et présenté comme une "recrue". 
    Les deux hommes "ont reconnu qu'ils fomentaient des attaques 
terroristes" au Kenya, a ajouté le ministère sur le réseau 
social. 
    L'inspecteur général de la police kényane, Joseph Boinnet, a 
précisé que Louw avait reconnu avoir recruté de jeunes Kényans 
pour des opérations de surveillance et l'organisation 
d'attentats, rapporte le quotidien Daily Nation. 
    Le Kenya, dont l'armée est engagée en Somalie contre les 
islamistes d'Al Chabaab, a été ces dernières années le théâtre 
d'attaques terroristes meurtrières comme la tuerie sur le campus 
universitaire de Garissa, en avril, où 148 personnes, des 
chrétiens pour la plupart, ont été assassinées par un commando 
des miliciens islamistes somaliens. 
     
     
 
 (Humphrey Malalo et Edmund Blair; Pierre Sérisier pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant