Kenya : 68 morts, la plupart des otages ont été libérés

le
3
Kenya : 68 morts, la plupart des otages ont été libérés
Kenya : 68 morts, la plupart des otages ont été libérés

L'attaque menée depuis samedi midi par des islamistes dans un centre commercial de Nairobi (Kenya) semblait trouver sa conclusion ce dimanche à 23 heures. Les forces de sécurité ont annoncé qu'elles maîtrisaient la plus grande partie du centre commercial et qu'elles avaient sauvé «la plupart» de la trentaine d'otages retenus par le commando de 10 à 15 militants du mouvement islamiste shebab.

Un nouveau bilan provisoire fait état d'au moins 68 morts et 175 blessés. Parmi les victimes, on dénombre des étrangers, dont deux Françaises et deux Canadiens. Des Américains sont au nombre des blessés.

Des membres des forces spéciales israéliennes étaient présents au côté des militaires kényans pour les conseiller dans cette opération contre les terroristes. Une partie du centre commercial appartient à des Israéliens.

L'attaque terroriste a été perpétrée par une dizaine de combattants armés ? dont une femme ? proches des islamistes somaliens shebabs, qui reprochent notamment au Kenya son implication dans le conflit somalien, dans le cadre d'une force africaine. Les shebabs sont liés à Al-Qaïda. Sur un de leurs comptes Twitter, suspendu dans la nuit de samedi à dimanche, ils ont revendiqué avoir «tué plus de 100 infidèles kényans (...) La bataille se poursuit». «Seuls les infidèles ont été tués», ont-ils insisté, distinguant ainsi les musulmans des non-musulmans.

Le centre commercial WestgateMall, ouvert en 2007 et proche du siège local des Nations unies, compte des restaurants, des cafés, des banques, un grand supermarché et un cinéma multiplexe qui attirent des milliers de personnes chaque jour.

>> Voici les événements du jour :

00h35. D'après l'armée kenyane, le bilan provisoire de la tuerie s'élève à au moins 68 morts.

23h15. Quatre blessés parmi les militaires kényans. Ces hommes ont été transportés à l'hôpital.

22h51. Les forces de sécurité ont pris le contrôle de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 300CH le dimanche 22 sept 2013 à 11:05

    Bon qu'es qu'il attend notre Chef de Guerre, aahh!! c vrai les Amerloc, eehh!! Hussein Obama c pas du coté de chez toi que ça se passe??? Ton père vient bien du coin, faudrait penser à intervenir, pour ancien ton peuple "part le sang" oups!! j'ai oublié ya rien à prendre dans ce pays (pétrole, etc...)

  • je.valle le dimanche 22 sept 2013 à 10:54

    De véritables malades.....et dire qu'on soutient les mêmes en Syrie ! Qu'est ce qu'on attend pour virer tout ça de notre pays ?

  • bordo le dimanche 22 sept 2013 à 08:53

    Vive l'islam pacifique et fraternel. J'aimerais entendre des condamnations de la part des institutions musulmanes, desimams ... Non bien sur les assassins ne faisaient que secdéfendre contre des femmes et des enfants désarmés.