Kenya: 400.000 réfugiés dans des camps

le
0
REPORTAGE - Dadaab est devenue la quatrième ville du Kenya et accueille près de 1500 nouveaux déplacés chaque jour

Envoyée spéciale à Dadaab

Nassir Ndéambule dans les allées de tentes blanches du camp Ifo 3. À la main, un bout de papier sur lequel sont inscrits quelques chiffres et des lettres, le précieux sésame qui lui indique l'emplacement de sa nouvelle maison : bloc C, unité 6, allée 12. Une couche de sable recouvre déjà les deux tentes qui lui ont été attribuées par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR). Nassir et ses enfants sont arrivés de Somalie début juin. Ils n'ont que les vêtements qu'ils portaient à leur départ et des marmites pour cuisiner en chemin. «Depuis trois ans, la pluie ne tombe plus sur notre région. Ce ne sont que des malheurs qui s'abattent sur nous, la violence et la mort du bétail comme des habitants. Je ne pouvais plus nourrir mes enfants, mes chèvres sont mortes, il a fallu partir.»

En quelques années, Dadaab est devenue la quatrième ville du Kenya, elle accueille près de 1500 nouveaux déplacés chaque jour.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant