Kenya : 28 passagers d'un bus exécutés parce que non musulmans

le
0
Kenya : 28 passagers d'un bus exécutés parce que non musulmans
Kenya : 28 passagers d'un bus exécutés parce que non musulmans

Vingt-huit passagers d'un bus ont été exécutés tôt samedi matin dans le nord-est du Kenya, près de la frontière avec la Somalie, a annoncé le chef de la police du département de Mandera, Noah Mwavinda. Cette attaque a été revendiquée par les islamistes somaliens shebab. «Je peux confirmer que 28 voyageurs innocents ont été brutalement tués par les shebab», a expliqué Noah Mwavinda, précisant que les assaillants avaient contraint le bus à s'arrêter avant de le conduire à l'écart de la route et d'exécuter les passagers identifiés comme n'étant pas musulmans.

La Croix-Rouge kényane a confirmé le bilan sur Twitter, après l'arrivée d'équipes sur les lieux de l'attaque.

#Breaking: Unconfirmed: 28 ppl killed in attack on a bus headed from #Mandera to #NBI early this morning. Response teams en route.-- Kenya Red Cross (@KenyaRedCross) 22 Novembre 2014

«Il y avait environ 60 passagers dans le bus et les miliciens lui ont tendu une embuscade à environ huit km de la sortie de Mandera, ville frontalière avec la Somalie», a indiqué Noah Mwavinda. Le bus qui se rendait à Nairobi avait quitté Mandera vers 4 h 45.

Selon Ibrahim, un passager de 25 ans souhaitant n'être identifié que par son prénom, le bus a essuyé des tirs à plusieurs reprises peu après avoir quitté Mandera. Le chauffeur a tenté d'échapper aux assaillants avant d'être finalement contraint de s'arrêter. Un passager a été tué lors du mitraillage du bus, a-t-il expliqué, estimant les assaillants à environ 70. «Quand le bus s'est arrêté tous les passagers ont été séparés en deux groupes. Un où se trouvaient ceux qu'ils pensaient être musulmans et ceux qu'ils estimaient ne pas l'être», a-t-il raconté.

Deux passagers n'étant pas d'ethnie locale somali et placés dans le groupe des non-musulmans, ont convaincu les assaillants qu'ils étaient bien musulmans en répondant à des questions sur la religion. Les assaillants, se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant