Kenji Goto exécuté par l'EI : la Jordanie déterminée à sauver son pilote otage

le
0
Kenji Goto exécuté par l'EI : la Jordanie déterminée à sauver son pilote otage
Kenji Goto exécuté par l'EI : la Jordanie déterminée à sauver son pilote otage

«Condamnant vivement» l'exécution de Kenji Goto, le second otage japonais tué par le groupe de l'Etat islamique, la Jordanie s'est dite dimanche «déterminée à tout faire» pour sauver la vie du pilote jordanien retenu en otage depuis sa capture le 24 décembre dernier.

Amman «fera tout pour sauver et libérer son pilote» Maaz al-Kassasbeh, selon son porte-parole Mohammad al-Momeni, cité par l'agence officielle Petra, ajoutant que «tous les organismes de l'Etat sont mobilisés pour obtenir une preuve qu'il est toujours en vie afin d'assurer son retour au pays.»

Mohammad al-Momeni a également assuré que la Jordanie n'avait «épargné aucun effort, en coordination avec le gouvernement japonais, pour sauver la vie» de Kenji Goto. Selon un communiqué du palais royal, Abdallah II de Jordanie s'est entretenu au téléphone avec le Premier ministre nippon Shinzo Abe. Durant cet échange, il a condamné un «acte criminel et lâche n'ayant aucun rapport avec l'islam ni avec ses nobles préceptes.» Abdallah II a aussi affirmé que «les efforts de tous en Jordanie sont tournés vers la libération de Maaz al-Kassasbeh» et appelé à une «solidarité internationale face à l'extrémisme et le terrorisme».

Dans une déclaration à l'AFP, le père du pilote a également exprimé dimanche «sa solidarité» avec la famille de l'otage japonais décapité et a formulé l'espoir que son fils était toujours en vie. «Maaz est notre fils et il est aussi le fils de l'armée, l'Etat (jordanien) est responsable de sa vie, a déclaré Safi al-Kassasbeh. J'espère qu'il est en vie.»

L'EI exige la libération d'une jihadiste irakienne

Maaz al-Kassasbeh a été capturé par Daech après l'accident de son F-16 en Syrie, où il menait un raid dans le cadre de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. Le groupe Etat islamique a menacé de l'exécuter si la Jordanie ne libérait pas une djihadiste irakienne, Sajida Al-Rishawi,  ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant