Kem One : les offres de reprise examinées jeudi par le tribunal

le
0
Deux repreneurs sont toujours en lice mais les conditions suspensives n'étaient toujours pas levées mercredi soir, en raison notamment des réticences de EDF et Arkema.

Comme prévu, le tribunal de commerce de Lyon devrait se pencher jeudi sur deux offres de reprises du groupe de chimie en redressement judiciaire Kem One, l'une émanant du fonds d'investissement américain OpenGate, l'autre de l'industriel Alain de Krassny. Toutefois, aucune décision ne devrait être prise dans la journée. Mercredi soir, en effet, les dossiers étaient loin d'être bouclés. Plusieurs conditions indispensables à l'aboutissement des plans de reprise n'étaient toujours pas levées. «Si Total semble avoir enfin accordé les ristournes demandées sur la fourniture d'éthylène, une matière première indispensable au groupe de chimie, EDF freine toujours la révision des conditions de fourniture d'énergie et Arkema, l'ancienne société-mère de Kem One, n'a pas fait les avancées attendues», expliqu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant