Keep calm and Gilles Grimandi

le
0
Keep calm and Gilles Grimandi
Keep calm and Gilles Grimandi

Aujourd'hui, Gilles Grimandi fête ses 45 ans. Un joueur fait du même bois que ces " porteurs d'eau " au statut aussi sous-estimé que cette appellation. Mais indispensable à l'Arsenal d'Arsène Wenger, autant qu'Arsène Wenger lui fut indispensable. Récit d'une love story londonienne.

Le 22 juillet 2006, Arsenal inaugurait son nouvel Emirates Stadium de la plus belle manière, en célébrant le jubilé d'un de ses plus grands et talentueux joueurs : Dennis Bergkamp. Un match entre les Gunners et Ajax Amsterdam auquel seront convoqués Marc Overmars, Ian Wright, Thierry Henry, Patrick Vieira, même Marco van Basten et Johan Cruyff, entrés pour les dix dernières minutes. Terminée sur le score de 2-1 en faveur d'Arsenal, la rencontre aurait pu connaître une tout autre issue : à la 63e minute, alors que les deux équipes sont à 1-1, Edgar Davids lobe David Seaman aux abords de la surface et se dirige à toute vitesse vers le but vide pour reprendre le ballon fuyant. Mais un défenseur, avec le– dans le dos, va plus vite que Davids et lui glisse un énorme taquet à cinquante centimètres de la ligne de but. La balle sort en six mètres, le Néerlandais est au sol. En temps normal, il y aurait penalty. Mais en lieu et place, le défenseur d'Arsenal n'entend que les acclamations assourdissantes des 54 000 personnes présentes. Pourquoi ? Peut-être parce que l'équipe du Hollandais non volant n'a pas le droit de perdre. Peut-être parce que Davids porte alors la tunique de l'ennemi Tottenham. Peut-être aussi parce que le défenseur n'est autre que Gilles Grimandi et qu'il vient d'offrir aux fans des Gunners une réminiscence de ce qu'il a toujours fait de mieux lors de ses cinq saisons et demie passées à Highbury : se salir pendant que les autres se gorgeaient de football champagne.

Youtube

Pro à 21 ans, champion de France à 26


Arrivé lors de la deuxième vague de recrutement de Frenchies, sur la pointe des pieds car moins jeune pousse que Nicolas Anelka – le natif de Gap a alors 26 ans – et moins international français que son collègue de Monaco Emmanuel Petit, Grimandi n'a pourtant pas à rougir de son palmarès. Avant de débarquer chez les " autres " Rouge et Blanc, le défenseur aura accroché une finale (en Coupe des vainqueurs de coupe face à Brême) et une place de dauphin de Division 1 en 1992, avant de remporter le titre de champion de France en 1997. Sans pour autant être un titulaire indiscutable lors de ses six saisons passées sur le Rocher, trimbalé sur toute la ligne de défense et…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant