Keane, Perfect Symmetry

le
0
Keane, Perfect Symmetry
Keane, Perfect Symmetry

Appelé pour la première fois lors du dernier rassemblement international de l'Angleterre par Gareth Southgate suite à la blessure de Glen Johnson, Michael Keane n'a pas eu l'occasion de jouer une seule minute. Reste que par sa convocation, le gosse a rappelé Manchester United à ses erreurs et a fait résonner son excellent début de saison avec Burnley.

La silhouette est debout, l'équilibre est incertain et l'homme chancelle comme un boxeur cabossé dans ses cordes. Face caméra, il affiche une fausse assurance et affirme avoir, quelques minutes plus tôt, "vu de belles choses" sur la scène du Stadium mk de Milton Keynes. Louis van Gaal n'est à Manchester que depuis quelques semaines. Juste assez pour souffler sur les braises d'une crise apparente au cœur d'un club déjà privé de campagne européenne pour la première fois depuis 1990. Le Pélican a planté son début de mandat par une défaite dès sa première sortie à Old Trafford contre Swansea (1-2) et un nul peu convaincant à Sunderland (1-1). Le 26 août 2014 et un deuxième tour de League Cup contre une équipe de League One (D3) doit alors servir de thérapie à un groupe sans confiance. Sauf que, comme souvent avec Van Gaal, rien ne s'est passé comme prévu et cette soirée d'août va marquer un tournant majeur de son idylle brisée avec Manchester United. Sur la feuille de match, des gosses et des joueurs à la relance encadrés sous les gants de David de Gea.


On y trouve Jonny Evans, Nick Powell ou encore Shinji Kagawa, la bedaine d'Anderson, et Welbeck, accompagné du sous-coté Chicharito Hernández. Pour beaucoup, cette représentation sera la dernière sous le maillot de United. Car, ce soir-là, le groupe couché par Louis van Gaal sombre totalement, entre un but de la poitrine de Will Grigg, un doublé de Benik Afobe, une prestation défensive horrible et les premiers éclairs d'un gamin nommé Dele Alli, alors dans sa dernière saison chez les Dons avant de filer à Tottenham. Milton Keynes allume Manchester United (4-0) et Van Gaal, troisième du dernier Mondial avec les Pays-Bas, vient de décider de couper ses premières têtes, alors qu'Ángel Di María vient d'être annoncé sur un tapis rouge par le club. Quatre jours plus tard, Kagawa est vendu à Dortmund, Welbeck à Arsenal, Powell est prêté à Leicester et Hernández au Real. Un gamin, Michael Keane, vient lui aussi de griller sa chance et est refilé en prêt à Burnley. De cette soirée, il ne reste plus que David de Gea.







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant