KBL lance deux fonds dans l'air du temps

le
0
(NEWSManagers.com) - Au cours d'une conférence de presse, KBL Gestion par l'intermédiaire de Roland Fernet et Nathalie Martin-Pelras, respectivement directeur général et directeur de la gestion de la société, a fait le point, mardi 20 septembre, sur les dernières évolutions de sa gamme d'OPCVM. En l'occurence, deux fonds dits de niche - auxquels les dirigeants de la société croient compte tenu de leur gestion " value" avec la présence d'un catalyseur à brève échéance - et bien dans l'air du temps viennent enrichir leur offre : KBL Richelieu Rareté et KBL Richelieu Spécial Monde.
Le premier est consacré aux ressources rares et épuisables et a été conçu pour profiter des tensions sur l'offre des matières premières, dans un contexte de croissance de la demande des économies émergentes, précise un communiqué. La gestion a donc voulu éviter un n-ième fonds " commodities" pour se polariser sur le thème de la rareté. Au gré des opportunités, le fonds sera exposé aux hydrocarbures aux matières agricoles, aux métaux de base et précieux. " Nous nous intéressons aux sous-jacents" , précise Nathalie Martin-Pelras. " Ainsi, pour le secteur du pétrole, nous allons investir dans des sociétés spécialisées dans la recherche pétrolière plutôt que dans les services" . En outre, le fonds est investi au minimum à 60 % en actions internationales et pourra être exposé directement aux matières premières via des instruments financiers. L' exposition maximum au risque actions est de 120 %, auquel cas la gestion a recours à des produits dérivés (futures).
Pour sa part, le KBL Richelieu Spécial Monde a pour vocation de tirer profit des opérations financières dans un contexte où la croissance doit s'appuyer sur des acquisitions. Dans ce cadre, la gestion s'intéresse à toutes les sociétés susceptibles de faire l'objet d'opérations financières (OPA, restructurations, etc). Des opérations que la gestion considère comme offensives. Pour éviter de trop grandes similitudes avec Richelieu Spécial focalisé sur le vieux Continent, les titres européens ne pourront excéder 30 % du portefeuille.
A noter qu'au cours de la conférence, la société de gestion a fait part de sa nouvelle identité graphique, qui sera officialisée au salon Patrimonia, avec un jeu de couleurs pour souligner d'un trait la marque, qu'il s'agisse du groupe KBL Richelieu (en bleu), KBL Richelieu Gestion (en rouge) ou KBL Richelieu Banque privée (en doré). Enfin, le nouveau site internet de la maison devrait être opérationnel d'ici à la fin de l'année.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant