Kazakhstan : Une joueuse trop belle sur la sellette

le
0
Kazakhstan : Une joueuse trop belle sur la sellette
Kazakhstan : Une joueuse trop belle sur la sellette
Sabina Altynbekova, volleyeuse kazakhe de 18 ans, s'est attirée les griefs de son entraîneur en raison... de son physique avantageux qui a suscité une émulation inédite du public lors du championnat asiatique des moins de 19 ans.

A 18 ans, Sabina Altynbekova vient de faire une entrée fracassante dans le monde du volley. Mais pas vraiment pour les raisons attendues. Retenue dans l'équipe kazakhe pour participer au championnat asiatique des moins de 19 ans, la joueuse est devenue l'objet d'une émulation sans précédent en raison de son physique avantageux. A tel point que son compte Instagram explose jusqu'à 239 000 abonnés. Mais pas seulement. La presse lui réserve plusieurs pages illustrées par de nombreuses photos mettant en avant sa plastique. Suffisant pour attirer beaucoup de monde dans les tribunes de la salle de Taipe (capitale taïwanaise) où se dispute la compétition.

L'engouement est tel que l'équipe du Kazakhstan dont elle fait partie a bien du mal à s'entraîner et jouer correctement. «Le public se comporte comme s'il n'y avait qu'une seule joueuse dans le championnat, s'agace Nurlan Sadikov, l'entraîneur, dans le Daily Mail. Il est impossible de travailler dans ces conditions. » De quoi remettre en cause l'avenir sportif de la joueuse qui a appelé ses fans à davantage de retenue : « J'étais flattée au début mais tout ça devient trop, a-t-elle déclaré. Je veux me concentrer sur ma carrière de volleyeuse et devenir connue pour ça, pas pour autre chose. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant