Kazakhstan-Au moins quatre policiers et un civil tués à Almaty

le , mis à jour à 16:38
0
 (Ajoute détails de l'attaque, capture du complice) 
    ALMATY, Kazakhstan, 18 juillet (Reuters) - Des hommes 
soupçonnés d'appartenir à un groupe djihadiste ont abattu lundi 
au moins quatre policiers et un civil à Almaty, capitale 
économique du Kazakhstan, a-t-on appris de sources au sein des 
services de sécurité et de santé. 
    Des fusillades ont éclaté aux abords d'un poste de police et 
des locaux des services de sécurité kazakhs, le KNB, ainsi que 
dans une rue animée, où l'un des assaillants a été arrêté. 
    Le président Noursoultan Nazarbaïev, qui dirige depuis 1989 
le pays le plus prospère d'Asie centrale, a qualifié ces 
attaques d'actes "terroristes" et exigé un renforcement des 
mesures de sécurité dans les lieux publics.         
    Selon le ministère de l'Intérieur, l'un des deux hommes 
arrêtés, âgé de 27 ans, a abattu un membre des forces de l'ordre 
qui se trouvait devant un poste de police, puis deux autres 
policiers lancés à sa poursuite, ainsi que le conducteur d'un 
véhicule dont il a tenté de prendre le contrôle. 
    Il a également blessé deux autres policiers avant d'être 
arrêté, a précisé lundi le ministère de l'Intérieur. 
    Le ministère a annoncé un peu plus tard l'interpellation 
d'un autre homme "qui était aux côtés du criminel". 
    Selon une source au sein des services de sécurité, les 
autorités soupçonnent les agresseurs de faire partie d'un groupe 
islamiste. Des centaines d'habitants du Kazakhstan et d'autres 
pays d'Asie centrale combattent aux côtés de l'organisation Etat 
islamique (EI) en Syrie et en Irak. 
    Le président, âgé de 76 ans, a fait de la stabilité son mot 
d'ordre, mais le pays a connu récemment plusieurs flambées de 
violence, déclenchées tout d'abord par le mécontentement suscité 
par des projets de réformes foncières. 
    Le KNB a déclaré en juin avoir arrêté plusieurs membres d'un 
groupe qui projetait de commettre "des actes terroristes au 
moyen d'engins explosifs", ce à la suite d'une attaque 
meurtrière menée à Aktioubé, dans le nord-ouest du Kazakhstan. 
    Lors de cette attaque, début juin, une vingtaine d'individus 
décrits par les autorités comme des partisans de l'EI s'en sont 
pris à des armureries et à une installation de la Garde 
nationale, tuant sept personnes. 
    Les forces de sécurité ont abattu 18 assaillants, certains 
le jour même et d'autres au cours de la chasse à l'homme qui a 
suivi. 
 
 (Mariya Gordeyeva, Oljas Aouïezov; Eric Faye et Laura Martin 
pour le service français, édité par Simon Carraud) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant