Kazakhgate-Plainte pour mauvais traitements en garde à vue

le
0

PARIS, 24 avril (Reuters) - Jean-François Etienne des Rosaies, chargé de mission à l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, a porté plainte contre X pour de présumés "tortures et traitements inhumains" lors de sa garde à vue dans l'enquête sur des soupçons de commissions versées en marge de contrats avec le Kazakhstan, rapporte vendredi Le Monde. Le parquet de Paris a confirmé à Reuters le dépôt de la plainte, sans donner davantage de détails. D'après Le Monde, elle est "toujours à l'étude". Jean-François Etienne des Rosaies, proche du président de l'UMP, a été victime d'un infarctus le 8 septembre 2014 après plusieurs malaises en garde à vue, écrit le quotidien. Il ne s'en serait pas remis et "serait handicapé à vie par une pathologie cardiaque qui le place 'en sursis'". Pour son avocat, Me Pierre Kopp, "on a voulu mettre une pression extrême sur (son) client pour lui extorquer des aveux mensongers." "Une manoeuvre mise en échec par son courage", ajoute-t-il dans Le Monde. L'ancien préfet a été mis en examen fin mars dans ce dossier, notamment pour corruption d'agent public étranger. ID:nL6N0WL51P Selon Le Monde, il est soupçonné d'être intervenu auprès d'un sénateur libéral belge pour faire voter, en Belgique, une loi sur la transaction pénale ayant favorisé plusieurs hommes d'affaires proches du président kazakh. En échange, ce dernier aurait assuré la France de son soutien pour un marché avec l'ex-Eurocopter, rebaptisé Airbus Helicopters AIR.PA . Les contrats en question, de près de deux milliards d'euros, comprenaient l'acquisition par le Kazakhstan d'ici 2016 de 45 hélicoptères de l'ex-Eurocopter. La société, dont le siège en région parisienne a été perquisitionné en septembre, assure que ce projet "a été et reste conduit de façon parfaitement légale et appropriée." Une information judiciaire a été ouverte le 18 mars 2013 pour blanchiment en bande organisée, corruption active d'agents publics étrangers et complicité et recel de ces délits dans cette affaire. Outre Jean-François Etienne des Rosaies, trois personnes, dont une avocate niçoise, ont été mises en examen. (Chine Labbé, édité par Yann Le Guernigou)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant