Kaufman & Broad: se dote de perspectives à moyen terme.

le
0

(CercleFinance.com) - En prélude à la sortie progressive de son capital du fonds de 'private equity' PAI Partners, Kaufman & Broad s'est doté ce matin de perspectives à court et moyen termes portées par la dynamique du marché immobilier hexagonal. La politique de dividende gagne également en visibilité.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Kaufman & Broad reste, comme l'ensemble du marché, neutre à 33,9 euros. Notons qu'elle a pris plus de 20% depuis le début de l'année.

Le promoteur immobilier a d'abord confirmé les prévisions au titre de 2016 formulées lors de la présentation de ses comptes, le 27 janvier dernier : le groupe anticipe toujours une “progression en volume du marché du logement neuf devrait s'établir “autour de 5%”, portée notamment par la montée en puissance du dispositif ' PTZ ' (prêt à taux zéro) à destination des primo-accédants.” Et l'immobilier d'entreprise, activité minoritaire, devrait rester bien orienté.

Mais ce matin, Kaufman & Broad a aussi ajouté d'autres éléments prévisionnels : lors de l'exercice en cours (qui a commencé le 1er décembre 2015), il s'attend à une hausse de son CA consolidé de 7 à 10%.

Autre nouveauté concernant la marge opérationnelle courante, qui atteignait 8,1% en 2015 : elle devrait se situer cette année aux environs de 8,5%. A plus long terme (2017/2019), le groupe se veut prudent et vise une marge “d'au moins 8%”, ce qui tient notamment compte d'une montée en puissance attendue de l'immobilier d'entreprise, un peu moins rentable que le “résidentiel”.

En fin d'exercice (fin novembre 2016), soit après les opérations liées à la sortie progressive de PAI Partners, qui contrôle pour l'heure 88% du capital via son véhicule Financière Gaillon 8, et à un rachat d'actions d'environ 50 millions d'euros, la dette nette devrait se situer à 100 millions d'euros.

Kaufman & Broad annonce aussi la “normalisation” de sa politique de dividende, autre conséquence de la sortie à venir de PAI Partners : le dividende de l'exercice en cours (qui sera versé l'an prochain) est pré-annoncé à 1,85 euro par action. Par la suite, le groupe compte distribuer 75% de son résultat net part du groupe.

Enfin, le promoteur dirigé par Nordine Hachemi souligne ses perspectives de croissance à moyen terme, qui passera notamment par le renforcement de sa présence en régions, l'immobilier d'entreprise et d'éventuelles acquisitions : le CA consolidé de l'exercice 2019 est attendu à plus de 1,3 milliard d'euros, ce dont l'immobilier d'entreprise devrait représenter environ 15%. Pour mémoire, en 2015, le CA se montait à 1,06 milliard d'euros, dont moins de 9% pour l'immobilier d'entreprise.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant