Kaufman & Broad: ne craint pas la sortie de PAI Partners.

le
0

(CercleFinance.com) - En hausse d'environ 20% depuis fin 2015 comme depuis un an, l'action du promoteur immobilier Kaufman & Broad bat à plate couture l'indice large parisien SBF 120, qui parallèlement perd 4% et 9,1%. Les fondamentaux du marché de la pierre hexagonale semblent bien partis pour rebondir. Et la Bourse ne craint donc pas l'afflux de papier lié à la sortie prochaine de son actionnaire ultra-majoritaire, PAI Partners. Ce qui n'est pas sans rappeler le “précédent Nexity”.

Certes, avec sa capitalisation boursière de l'ordre de 700 millions d'euros, Kaufman & Broad ne peut rivaliser avec des poids lourds comme Nexity ou Altarea Cogedim, qui 'pèsent' environ 2,3 milliards d'euros chacun.

Mais on peut cependant se demander si le passé de Nexity ne présagerait pas de l'avenir de Kaufman & Broad. Résumons à gros traits : en 2007, Nexity nouait un partenariat comprenant des échanges d'actifs avec la Caisse d'épargne, qui en retour se retrouvait à la tête de 40% environ du capital du promoteur dirigé par l'emblématique Alain Dinin.

Devenu BPCE, le groupe bancaire a changé d'avis et au début du mois de décembre 2014, il commençait à “sortir” de Nexity. Le groupe bancaire en a maintenant terminé : BPCE a annoncé, ce 2 mars 2016, le placement privé auprès d'investisseurs institutionnels de ses dernières actions Nexity. Il s'agissait pourtant d'un bloc imposant (12,7% du capital) qui a manifestement trouvé preneur sans trop de peine, le titre gagnant toujours plus de 4% depuis le début de l'année et près de 15% sur 12 mois.

Mieux : l'action Nexity s'est appréciée du plus du tiers depuis que BPCE a entrepris de vendre ses actions, surperformant massivement un indice SBF 120 en hausse symbolique (moins de 2%) sur la période.

Un précédent que les actionnaires de Kaufman & Broad ont sans doute en tête : en effet, le fonds PAI Partners, qui en 2007 avait pris le contrôle de 88% du capital après une OPA, veut maintenant sortir.

En effet, à l'occasion des (bons) résultats annuels, présentés le 27 janvier dernier, le PDG de Kaufman & Broad, Nordine Hachemi, a annoncé que la Financière Gaillon 8, le principal véhicule d'investissement de PAI Partners, projetait 'd'initier la cession de sa participation' qu'il pourrait ainsi ramener 'sous 50% du capital'. Comment ? 'Le cas échéant par une offre au marché'. Quand ? 'Dans le courant du premier semestre 2016.'

Saluant l'opération, M. Hachemi annonçait par la même occasion l'intention de certains salariés et de la direction de prendre, 'à terme', 5% du capital. 'Cet alignement des intérêts entre les actionnaires, avec un flottant élargi et une liquidité du titre accrue, et les premiers acteurs de la performance de Kaufman & Broad souligne notre confiance dans l'avenir', ajoutait-il.

Prochains rendez-vous inscrits sur l'agenda de Kaufman & Broad : les résultats du 1er trimestre 2016, le 30 mars, puis l'AG mixte le 15 avril.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant