Kaufman & Broad: lance sa 'ré-introduction en Bourse'.

le
0

(CercleFinance.com) - Troisième promoteur immobilier de France après Nexity et Bouygues Immobilier, Kaufman & Broad a donné le coup d'envoi d'une opération qui ressemble fort à la réédition de son introduction en Bourse. Alors que PAI Partners devrait se défaire d'environ 40% du capital d'ici juin, le groupe se lance dans une série de rencontres avec les investisseurs. Un projet très bien accueilli par les boursiers : depuis le début de l'année, l'action Kaufman & Broad a pris plus de 23% quand son indice de référence, le CAC All-Tradable, perd presque 5%.

En effet, le fonds de 'private equity' PAI Partners, qui détient près de 88% du capital via son véhicule d'investissement Financière Gaillon 8, entend désormais “sortir”, comme c'est sa vocation à plus ou moins long terme. Le 27 janvier dernier, Kaufman & Broad révélait l'intention de son actionnaire quasi-exclusif, avec quelques précisions : sous réserve des conditions de marché, PAI Partners veut dans un premier temps ramener sa participation “en deçà de 50%” dans le courant du premier semestre.

Cette perspective a été confirmée ce matin lors de réunions stratégiques animées, à Paris, par le PDG du promoteur, Nordine Hachemi, et son adjoint en charge des finances, Bruno Coche. Kaufman & Broad entame maintenant les premières réunions avec des analystes financiers en vue de leur “vendre” les actions dont PAI Partners veut se défaire, des événements qui seront suivis de “roadshows” visant à présenter la valeur sur plusieurs places financières.

Cette opération de communication s'apparente à une “réintroduction en Bourse” : avec un flottant pour l'heure très réduit (environ 12% du capital), Kaufman & Broad, qui capitalise pourtant plus de 700 millions d'euros, est délaissée par les fonds d'investissement, qui ont besoin de liquidité.

Or dans moins de quatre mois si tout va bien, le flottant de Kaufman & Broad pourrait dépasser les 50% puisque PAI Partners entend placer dans l'intervalle environ 40% du capital. Soit, en guise de comparaison, autant que la participation dans Nexity, numéro un de la promotion en France, que la banque BPCE a mis sur le marché ces 15 derniers mois mois.

Kaufman & Broad a préparé le terrain : fin janvier, le conseil d'administration a décidé d'annuler 747.619 actions autodétenues, soit un peu plus de 3% du capital. De plus, un certain nombre de hauts cadres (120 sur 800 environ) devraient, à l'occasion de la sortie de PAI Partners, faire leur entrée au capital via une holding qui, à terme, devrait détenir 5% des parts.

Reste à convaincre d'autres investisseurs potentiels. C'est dans cette perspective que le groupe s'est doté de prévisions à moyen terme portées par la reprise du marché de l'immobilier neuf en France, qui devrait se confirmer.

Tout en confirmant tabler, en 2016, sur une progression en volume du marché du logement neuf de l'ordre de 5%, Kaufman & Broad a affiné ses prévisions : son CA devrait progresser de 7 à 10% cette année et atteindre, à l'horizon 2019, environ 1,3 milliard d'euros, contre à peine plus d'un milliard en 2015. Le groupe s'appuie sur des réservations bien orientées, mais compte aussi renforcer sa présence en “régions”, augmenter le poids de l'immobilier d'entreprise et il n'exclut pas des acquisitions. Nordine Hachemi a rappelé que son groupe sait “surperformer” : ces deux dernières années, alors que son marché augmentait de 15%, le groupe faisait presque deux fois mieux (+ 28%).

Depuis ce matin, Kaufman & Broad prévoit aussi que sa marge opérationnelle courante, soit 8,1% en 2015, devrait se situer cette année aux environs de 8,5%. A plus long terme (2017/2019), le groupe se veut prudent et vise une marge “d'au moins 8%”, ce qui tient notamment compte de la montée en puissance de l'immobilier d'entreprise.

Ultime annonce qui saura retenir l'attention des futurs actionnaires : désormais, le groupe est aussi doté d'une politique de dividende offrant une forte visibilité. Ainsi, le coupon de l'exercice en cours (qui sera versé l'an prochain) est pré-annoncé à 1,85 euro par action. Et par la suite, Kaufman & Broad compte distribuer 75% de son résultat net part du groupe.

Prochaines dates inscrites sur l'agenda financier : les comptes du 1er trimestre 2016 (courant de décembre 2015 à février 2016), attendus le 29 mars, puis l'AG des actionnaires, le 15 avril.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant