Kate et William ne veulent pas revivre l'ère Diana

le
0
Trois magistrats tiendront une audience en référé afin de statuer sur le sort des images «topless» de Kate Middleton publiées par Closer . Le couple princier a déposé une plainte au pénal.

Les seins nus de l'épouse du futur roi d'Angleterre feront l'objet lundi soir à 18 heures d'une audience en référé au tribunal de Nanterre.

Vendredi, l'avocat du couple princier, Aurélien Hamelle, a obtenu après du juge des référés de Nanterre Vincent Vigneau la tenue de cette audience à laquelle participeront exceptionnellement trois magistrats, dont le président du tribunal Jean-Michel Hayat, signe que le sujet princier n'est pas traité à la légère, loin s'en faut.

Kate Middleton et le prince William ont en effet très vivement réagi à la publication par Closer de photos de la duchesse de Cambridge bronzant cet été dans une propriété louée par le couple en Provence, sans s'embarrasser du haut de son maillot de bain.

L'hebdomadaire pourrait être saisi

Les avocats de la famille royale veulent que les images soient retirées du marché, ce qui signifie qu'elles devraient à la fois être interdites sur Internet et dans les kiosques. Dans ce cas, si la justice accé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant