Katainen-L'étude des projets de budget n'est pas terminée

le
0

(Actualisé avec les réactions de la France et de l'Italie) BRUXELLES, 29 octobre (Reuters) - La Commission européenne n'est pas certaine que les projets de budgets 2015 des Etats membres seront au bout du compte jugés conformes aux règles communautaires, a déclaré mercredi le Commissaire sortant aux Affaires économiques et monétaires. "Je veux souligner que cela ne signifie pas que tous les projets de budgets seront nécessairement considérés comme étant complètement conformes au Pacte de stabilité et de croissance", a déclaré Jyrki Katainen, futur vice-président de l'exécutif européen formé par Jean-Claude Juncker, lors d'une conférence de presse. Mardi, la Commission a déclaré qu'aucun projet pour 2015 n'était suffisamment hors des clous pour mériter une action immédiate. ID:nL5N0SN3L8 L'avis rendu mardi "ne préjuge pas" des résultats des analyses complètes qui seront menées d'ici fin novembre, a dit Jyrki Katainen. Il a ajouté qu'une décision définitive serait prise après plusieurs semaines d'examens supplémentaires par la nouvelle Commission, qui entre en fonction samedi et s'est refusé à spéculer quant aux risques de sanctions pour la France et l'Italie, disant qu'il ne pouvait écarter aucune éventualité. Interrogé sur l'amélioration des prévisions budgétaires présentées par la France, il a répondu: "nous n'avons pas eu le temps d'analyser en détail la totalité des mesures." Il a précisé qu'aucun pays ne serait sanctionné pour avoir manqué les objectifs budgétaires en 2014. Selon l'actualisation présentée par la France, le déficit public serait réduit en 2015 de 3,6 à 3,7 milliards d'euros de plus que prévu initialement, permettant de réduire le déficit structurel, c'est-à-dire hors effet de la conjoncture, de plus de 0,5 point de PIB contre 0,2 prévu jusqu'alors. ID:nL5N0SM4DJ Le ministre des Finances Michel Sapin et le ministre italien de l'Economie Pier Carlo Padoan ont dit tous deux que leurs pays avaient résolu leurs différends budgétaires respectifs avec la CE et qu'ils ne prévoyaient plus de problèmes à l'avenir. "Nous avons une grande collaboration avec la Commission; nous sommes très satisfaits", a dit Pier Carlo Padoan à Reuters, en marge d'une conférence à Berlin. Prié de dire s'il anticipait de nouveaux problèmes, il a répondu: "Aucun problème n'a été annoncé". Quant à Michel Sapin, prié de dire si la France avait encore des problèmes avec l'exécutif européen sur son budget 2015, il a répondu par la négative. Lors de cette conférence berlinoise, 50 pays ont signé un accord portant sur l'échange automatique d'informations fiscales, illustrant les efforts déployés par l'OCDE pour améliorer la transparence et combattre l'évasion fiscale. ID:nL5N0SO46J (Foo Yun Chee, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant