Kaspi : «Consolider l'identité nationale» 

le
0
«À mesure que le temps passe, nous avons tendance à oublier un passé de plus en plus lointain.»

Le 11 novembre: «Une journée de tous les morts pour la France»? L'inspirateur de cette idée nouvelle est l'historien français André Kaspi, auteur en novembre 2008 d'un rapport sur la modernisation des commémorations publiques. Dans ce rapport, la modernisation du 11 Novembre apparaît comme une véritable nécessité afin de lutter contre l'oubli et le désintérêt qui menacent cette journée de mémoire. Désintérêt qui risque d'ailleurs de s'accentuer avec la récente disparition du dernier poilu.

Pour André Kaspi, l'enjeu de cette rénovation est double. Le premier est de «continuer à rendre hommage» pour «garder la mémoire». «Aujourd'hui, on ne rend plus hommage aux combattants d'Austerlitz ou aux soldats de 1870», relève-t-il avant d'ajouter: «À mesure que le temps passe, nous avons tendance à oublier un passé de plus en plus lointain.»

« Tourisme de mémoire »

Kaspi estime qu'il faut «impliquer les jeunes générations» et faire en sorte «qu'e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant