Karzaï veut que les Américains restent en Afghanistan

le
0
Les talibans ont tiré jeudi deux roquettes sur Kaboul, mais n'ont pas réussi à faire dérailler la Loya Jirga.

De notre correspondante en Asie du Sud

Baroud d'honneur des talibans et discours contrasté - tantôt pragmatique, tantôt exalté - du président Hamid Karzaï... «Business as usual», est-on tenté de dire, pour une Loya Jirga (Assemblée traditionnelle) pourtant exceptionnelle à plus d'un titre. Cruciale pour l'avenir des relations entre l'Afghanistan et ses voisins, elle devrait définir les contours du partenariat stratégique actuellement en négociation entre Kaboul et les États-Unis. Un accord dont dépend la présence des forces américaines en territoire afghan après le retrait des troupes de l'Otan, en 2014. Cette Loya Jirga était aussi appelée à statuer sur les conditions d'une reprise du dialogue avec les insurgés, au point mort depuis l'assassinat de l'ex-président Burhanuddin Rabbani, le 20 septembre dernier. Il avait été nommé un an plus tôt à la tête du Haut conseil afghan pour la paix (HPC) par Hamid Karzaï.

Jeudi matin, au deuxième jour de ce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant