Karl Power, le Rémy Gaillard anglais

le
0
Karl Power, le Rémy Gaillard anglais
Karl Power, le Rémy Gaillard anglais

On a retrouvé la trace de Karl Power, un fameux personnage outre-Manche connu pour avoir joué le douzième homme de Man United sur la photo d'avant-match d'une rencontre de Ligue des champions en 2001. Entre autres facéties.

Stade olympique de Munich, le 18 avril 2001. C'est soir de quarts de finale retours de Ligue des champions avec à l'affiche ce match sous haute tension entre le Bayern de Munich et Manchester United. Les Red Devils, qui s'étaient inclinés 0-1 à Old Trafford, vont de nouveau s'incliner lors de cette deuxième rencontre sur le score de 2-1, laissant les Allemands filer vers le titre en allant ensuite battre le Real de Madrid en demi-finale, puis Valence en finale. Mais cette confrontation est restée fameuse en Angleterre, moins pour son résultat sportif que pour un drôle d'incident qui s'est produit juste avant le coup d'envoi. Au moment du traditionnel rituel de la photo des équipes, un douzième homme a rejoint celle de Manchester pour immortaliser l'instant. Son nom : Karl Power. On le voit arriver dans le champ de la caméra, claudiquant légèrement pour venir se placer à côté de Dwight Yorke, habillé à l'identique des dix joueurs de champ mancuniens, flocage " Cantona " dans le dos. Parmi eux, le capitaine Roy Keane finit par s'apercevoir de cette inattendue présence : il désigne l'intrus, de même que Fabien Barthez qui semble même sur le point de lui balancer une poignée de terre au visage. Mais il ne le fait pas, les photographes font leur travail et les joueurs partent comme d'habitude se positionner sur leur moitié de pelouse, tandis que Karl Power repart tranquillement par où il est arrivé, sans être ennuyé le moins du monde par le service de sécurité. Plus de 14 ans après les faits, l'intéressé s'amuse encore à raconter les détails de ce qu'il aime à présenter comme le plus beau moment de sa vie.

" Man United comme un physiothérapeute "


" Ce n'était pas mon idée au départ, mais celle de Tom ", prévient-il en préambule. Tom, c'est Tommy Dunn, son meilleur ami. Les deux sont de Manchester et des fans hardcore de MU. De sacrés personnages avec un accent à couper au couteau et des gouailles à jouer dans un Ken Loach. Lors de la saison 2000/2001 de Ligue des champions, Dunn décide de suivre son équipe de cœur partout en Europe. Il a économisé assez d'argent pour s'offrir ce plaisir et compte bien immortaliser ce rêve de fan en se baladant partout avec un caméscope. Ainsi, muni de cette caméra et de son bagou, il parvient parfois à duper la sécurité et à se…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant