Karius/Mignolet, combat d'infirmes ?

le
0
Karius/Mignolet, combat d'infirmes ?
Karius/Mignolet, combat d'infirmes ?

Pas franchement convaincants depuis le début de la saison, les deux portiers de Liverpool se disputent une place de titulaire qui vaut cher. Avec un avantage précieux pour l'Allemand, qui semble davantage correspondre aux exigences de jeu de Jürgen Klopp.

Liverpool - Tottenham
20h45 - beIN Sport 1

" Il a vraiment bien démarré, nous l'avons observé lors des deux dernières saisons en Bundesliga. Il était extraordinaire. Il est toujours jeune, particulièrement pour un gardien de but. Il a gagné en expérience, c'est différent de jouer ici en Premier League. Ce n'est pas parfait, certes. Mais il peut s'améliorer." Alors que quelques critiques s'étaient abattues sur Loris Karius après le nul contre Manchester United (0-0), un match qui a pourtant vu le gardien obtenir son premier clean-sheet en Premier League, Jürgen Klopp ne se pose pas de questions au moment de défendre son gardien numéro un. Mais si l'entraîneur de Liverpool est contraint de s'exprimer là-dessus, ce n'est pas par hasard. Car en Angleterre, le poste de gardien de but à Liverpool fait actuellement débat.


Après trois saisons passées dans la peau du titulaire indiscutable chez les Reds, Simon Mignolet doit en effet se résoudre désormais à celle, moins confortable, de remplaçant. Un coup dur et inattendu pour celui qui avait toujours joui de la confiance de Klopp. Surtout que rien ne laissait présager cette mauvaise nouvelle pour le Belge, puisque c'est bien lui qui avait débuté l'année dans les cages. Sauf que si le Normal One a longtemps répété qu'il n'y avait pas de hiérarchie de gardien, son choix était visiblement fait depuis longtemps. En réalité, le technicien a seulement attendu que Karius se remette de sa main cassée pour l'installer bien solidement dans les cages. Voilà donc où nous en sommes aujourd'hui : Mignolet a disputé les cinq premières journées de PL et le premier tour de League Cup, Karius les quatre journées suivantes et le deuxième tour. Si cela ne s'appelle pas un passage de flambeau...

Ni décisif sur sa ligne ni énorme dans les airs...


Alors, comment expliquer ce choix fort de Jürgen ? Après tout, malgré les moqueries, Mignolet n'a jamais réellement démérité.…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant