Karim Benzema ne sera pas sélectionné pour l'Euro 2016

le , mis à jour à 21:40
0
 (Avec réactions) 
    PARIS, 13 avril (Reuters) - La Fédération française de 
football (FFF) et le sélectionneur Didier Deschamps ont décidé 
mercredi que Karim Benzema ne serait pas sélectionné pour l'Euro 
2016 qui se déroulera en France en juin et en juillet en raison 
de ses ennuis judiciaires. 
    "Le président de la Fédération et le sélectionneur tiennent 
à rappeler que la performance sportive est un critère important 
mais pas exclusif pour décider de la sélection au sein de 
l'Equipe de France de football", disent-ils dans un communiqué. 
    "La capacité des joueurs à œuvrer dans le sens de l'unité, 
au sein et autour du groupe, l'exemplarité et la préservation du 
groupe sont également prises en compte par l'ensemble des 
sélectionneurs de la Fédération", ajoutent-ils. "Il en résulte 
que Noël Le Graët et Didier Deschamps ont décidé que Karim 
Benzema ne pourra pas participer à l'Euro 2016." 
    Le joueur l'avait lui-même annoncé sur son compte Twitter 
quelques minutes avant la publication du communiqué. 
    "Malheureusement pour moi et pour tous ceux qui m'ont 
toujours soutenu et supporté. Je ne serai pas sélectionné pour 
notre Euro en France...", peut-on y lire. 
    L'attaquant du Real Madrid avait envoyé mercredi matin, 
avant la décision de la FFF, un message d'amour à l'équipe de 
France sur Twitter - "Quoi qu'il arrive... Bleu un jour... Bleu 
toujours !!!" - avec une vidéo de ses buts. 
    Le Premier ministre Manuel Valls avait estimé le 15 mars que 
les conditions d'un retour de Karim Benzema en équipe de France 
n'étaient pas réunies, évoquant l'impératif d'"exemplarité" des 
joueurs de l'équipe de France, ce qui avait ulcéré le joueur. 
    L'un des avocats de Karim Benzema, Me Eric Dupond-Moretti, a 
déploré sur RTL que le chef du gouvernement se soit "mêlé de la 
sélection de l'équipe de France" et qu'il n'ait pas été tenu 
compte de la présomption d'innocence.  
    Le secrétaire d'Etat aux Sports, Thierry Braillard, a pour 
sa part assuré sur RMC qu'il n'y avait eu "aucune consigne du 
gouvernement", tout en estimant que la FFF avait "bien géré 
cette décision". 
    La cour d'appel de Versailles (Yvelines) a levé 
partiellement le contrôle judiciaire du footballeur dans 
l'affaire dite de la "sextape", ce qui le rendait 
sélectionnable, et Didier Deschamps s'était dit favorable à son 
retour chez les Bleus si la FFF le permettait. 
    Karim Benzema a été mis en examen en novembre 2015 pour 
"complicité de tentative de chantage et participation à une 
association de malfaiteurs". 
    La justice le soupçonne d'avoir joué un rôle dans une 
tentative d'extorsion de fonds de la part de maîtres-chanteurs 
présumés, qui auraient été en possession d'une vidéo intime du 
footballeur Mathieu Valbuena. 
    "La Fédération Française de Football a eu accès, en sa 
qualité de partie civile dans l'affaire de la tentative de 
chantage à l'encontre de M. Mathieu Valbuena, au contenu du 
dossier d'instruction", explique le communiqué de la FFF. 
    "Les éléments actuellement disponibles dans ce dossier ne 
permettent pas d'établir clairement l'implication des différents 
acteurs, notamment celle de M. Benzema, et il reviendra à la 
justice d'établir les responsabilités des protagonistes." 
 
 (Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant