Karim Benzema, l'attraction politique

le
0
Karim Benzema, l'attraction politique
Karim Benzema, l'attraction politique

L'affaire de la sextape dernièrement et maintenant ses propos sur le racisme en France. Depuis quelques temps, Karim Benzema est devenu une attraction politique. Comment ? Pourquoi ? Dans quel but ?

C'est tombé tôt le matin. Ou tard dans la nuit, c'est selon. Aux alentours de minuit. Marca balance alors des bribes de son interview avec Karim Benzema et lâche sa Une dans la mare : " Deschamps a cédé face à la pression d'une partie raciste de la France. "

#LaPortada Benzema: "Deschamps se ha plegado a la presión de una parte racista de Francia" pic.twitter.com/N1fpKwFWT9

— MARCA (@marca) 31 mai 2016
Pas vraiment de contexte, si ce n'est d'autres punchlines à l'encontre de Valbuena. Pas d'informations supplémentaires. Pas vraiment d'explications non plus. Juste cette phrase lourde de sens. À la machine à café, le soleil n'est pas encore levé. Les matinaliers se réveillent donc avec ce missile à tête chercheuse sous les yeux : " Deschamps a cédé face à la pression d'une partie raciste de la France", qui se transforme peu à peu en : " Deschamps face à une partie raciste de la France", et en : "Deschamps en partie raciste" pour enfin devenir quelque chose qui ressemblerait à ça : "Deschamps raciste".

L'œuf ou la poule ?


Pourtant, non, Karim Benzema ne dit absolument pas que Didier Deschamps est raciste. Et c'est bien ce qui a fait réagir, dans un premier temps, toute la sphère médiatique. À tort. En fait, ça ne change pas grand chose au poids de ses mots, mais Karim Benzema déclare qu'une partie de la France est raciste puisqu'elle a notamment voté pour le FN qui "a atteint le deuxième tour lors des deux dernières élections. " Encore un raccourci. Quoiqu'il en soit, c'est une pâtisserie, une douceur pour toutes les matinales du pays. RTL avec Thierry Braillard et François Fillon, Europe 1 avec Jean-Pierre Raffarin et Benoît Hamon, France Info avec Nathalie Kosciusko-Morizet, BFM et RMC avec Bruno Le Maire, I Télé, avec encore Thierry Braillard... Bref, chacun et…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant