Karachi : une enquête ouverte contre le juge Bruguière

le
0
Jean-Louis Bruguière, chargé d'instruire l'enquête sur l'attentat de Karachi jusqu'en 2007, est soupçonné par les familles des victimes d'avoir «enterré» un rapport d'autopsie déterminant.

Enième rebondissement dans l'enquête sur l'attentat de Karachi, qui a coûté la vie à 15 personnes, dont 11 salariés français de la direction des chantiers navals (DCN), le 8 mai 2002. Chargé d'instruire l'affaire jusqu'en 2007, l'ex-juge Jean-Louis Brugière est aujourd'hui accusé de faux témoignage et d'entrave à la justice. Une enquête préliminaire, confiée à la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP), a été ouverte ce jeudi par le parquet de Paris.

Les familles des victimes, réunies au sein d'un collectif, accusent l'ancien juge d'instruction de ne pas avoir versé au dossier le rapport d'autopsie de l'homme soupçonné d'avoir fait sauter le bus transportant les employés de la DCN. Jean-Louis Bruguière avait été interrogé le 16 mai par son successeur, le juge Marc Trévidic, sur l'absence de ce rapport, réalisé par des médecins légistes dans les jours suivant l'attentat. Il avait alors assuré n'avoir jamais eu en sa possession le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant