Karachi : plainte contre Brice Hortefeux

le
0
L'ancien ministre de l'Intérieur, accusé de «subornation de témoin» et «d'entrave à la manifestation de la vérité», a décidé de porter plainte en diffamation. Les conseillers de Nicolas Sarkozy sont quant à eux assignés pour «violation du secret de l'enquête». Avec une vidéo de BFMTV

Bras de fer judiciaire dans l'affaire Karachi. Les familles des victimes de l'attentat ont porté plainte lundi contre Brice Hortefeux et les conseillers du président de la République, révèle mardi le site Internet du Point. L'ancien ministre de l'Intérieur est accusé de «subornation de témoin» et «d'entrave à la manifestation de la vérité», tandis que les conseillers sont assignés pour «violation du secret de l'enquête, recel et complicité».

La riposte ne s'est pas fait attendre : une heure seulement après l'annonce de cette procédure judiciaire, Brice Hortefeux a annoncé à l'Agence France Presse son intention de porter plainte en diffamation contre l'avocat des familles des victimes. Il a justifié sa décision par «les allégations mensongères et les affirmations calomnieuses proférées par Me Olivier Morice» à son égard.

À l'origine de ces plaintes croisées : la révélation dans la presse d'une conversation téléphonique entre l'ex-ministre de l'In

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant