Karachi : les juges auraient des preuves d'un financement occulte

le
0
Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire détiendraient la preuve que la campagne d'Édouard Balladur en 1995 a été partiellement financée par un intermédiaire en armement, Abdul Rahman El Assir.

Après plus de deux ans d'enquête, les juges d'instruction chargés du volet financier de l'affaire Karachi viennent de faire considérablement avancer le dossier, selon les révélations de France Info. Soupçonnant fortement que la campagne d'Edouard Balladur en 1995 a été financée de manière occulte, ils seraient désormais, selon les révélations de la radio, confirmées par une source proche du dossier à l'Agence France-Presse, en possession de preuves.

L'argent versé par la France à un intermédiaire en armemement, Abdul Rahman El Assir, pour qu'il promeuve les armes françaises auprès du Pakistan et de l'Arabie Saoudite, aurait servi à financer les services d'un consultant vedette américain chargé d'évaluer les chances de réussite de Balladur à la présidentielle. Les ju...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant