Karachi : le parquet fait appel de l'enquête sur Nicolas Sarkozy

le
0
Le ministère public rappelle que l'ex-chef d'État, accusé d'avoir violé le secret de l'instruction, ne peut être tenu responsable des actes accomplis pendant son mandat.

Un différend oppose le parquet de Paris et les juges qui enquêtent sur l'affaire Karachi autour de l'épineux cas de Nicolas Sarkozy. Depuis mercredi dernier, l'ex-chef de l'État fait officiellement l'objet d'une enquête judiciaire pour «violation du secret de l'enquête et de l'instruction» et «du secret professionnel».

Trois juges parisiens, Sylvia Zimmermann, Sabine Kheris et Camille Palluel, ont décidé d'instruire la plainte déposée contre l'ancien président le 18 juin par des familles de victimes de l'attentat perpétré en 2002 dans la ville côtière du Pakistan et qui avait fait 14 morts, dont 11 Français. Les plaignants estiment que la publication d'un communiqué de l'Élysée du 22 septembre 2011 affirmant que «le nom du chef de l'État n'apparaît dans aucun des éléments du dossier» con...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant