Karachi: Balladur n'était «pas informé des commissions»

le
0
L'ancien premier ministre a également démenti avoir financé sa campagne pour la présidentielle de 1995 de manière illégale, selon un document révélé par le JDD , qui retrace son audition d'avril dernier devant les membres de la mission parlementaire.

L'ancien premier ministre Edouard Balladur a affirmé n'avoir «jamais été informé de l'octroi de commissions» lors de la signature de contrats d'armement liés au dossier Karachi, dans un document datant d'avril et cité samedi par le Journal du Dimanche. Ce document retrace l'intervention d'Edouard Balladur le 28 avril dernier, lors de son audition devant les membres de la mission parlementaire enquêtant sur l'attentat de Karachi de mai 2002, qui avait fait quinze morts.

«Sur les causes de l'attentat qui a coûté la vie à onze de nos compatriotes, je ne suis pas en mesure d'éclairer la mission autrement que par les questions que je me pose […].Quant à l'hypothèse avancée par quelques-uns, tenant au fait que des commissions, qui auraient été promises à l'occasion de la signature en 1994 du contrat prévoyant la fourniture de trois sous-marins au Pakistan, n'auraient pas été intégralement versées à leurs bénéficiaires en raison de leur annulation par le gouverneme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant