Kanté : « Je n'ai pas vu les larmes de Payet »

le
0

Avec Dimitri Payet, il a été l’un des grands bonshommes de l’équipe de France vendredi. Ngolo Kanté a été très présent au milieu et a fait du bien dans ce rôle de sentinelle. Il revient sur cette soirée particulière.

N’Golo Kanté ,que retenez-vous de cette soirée ? C’était un match d’ouverture. Il n’a pas été facile, face à une Roumanie accrocheuse. C’était important de gagner, on l’a fait, c’est ce qu’il faut retenir. Avez-vous ressenti de la pression notamment en début de match ? Non, pas de pression particulière. Mais dès le début, les Roumains ont eu des occasions. On a su réagir en marquant les premiers. C’est vrai qu’on s’est mis en danger mais on s’en est sorti. On vous a senti très en jambes dans ce rôle finalement assez nouveau pour vous… Je fais le maximum. Aujourd’hui ça s’est bien passé mais il faut continuer. La suite ne sera pas facile non plus. On espère qu’une fin de match comme ça, ça peut nous aider. Cette victoire a été vraiment dure à décrocher... On a été cherché la victoire. On sait que la compétition, c’est différent des matchs amicaux. Maintenant, il faut se projeter sur le prochain match et l’aborder d’une meilleure manière, pour montrer un meilleur visage. Et surtout gagner, parce que c’est le principal. Vous attendiez-vous à une telle résistance ? On savait que ça allait être compliqué. On a vu les derniers matchs de la Roumanie. On savait que c’était une équipe en confiance. Et aujourd’hui ils l’ont démontré en nous mettant en difficulté. Un mot sur Payet, encore une fois décisif ? Dimitri, on le connaît, il a fait une belle saison. Aujourd’hui, il fait la différence, avec une passe décisive et un but. Ses larmes ? Je ne les ai pas vues mais tout le monde m’a dit qu’il était ému (rires).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant