Kano Pillars, douze ans d'enclavage

le
0
Kano Pillars, douze ans d'enclavage
Kano Pillars, douze ans d'enclavage

Dimanche dernier, dans un anonymat tout relatif, l'équipe nigériane de Nasarawa United a réalisé un incroyable exploit : battre les Kano Pillars chez eux. Douze ans que l'équipe du Nord du Nigeria n'avait plus connu la défaite sur ses terres.

The Invincibles. Lorsque Arsenal s'adjuge le titre en Premier League en mai 2004, c'est le terme qu'utilise The Independent pour qualifier le fait que les Gunners soient restés invaincus tout au long de la saison avec 26 victoires et 12 matchs nuls. Une première depuis Preston North End et la saison... 1887-88. Au final, le record durera le temps de 49 matchs, entre mai 2003 et octobre 2004. Mais, à la manière des panneaux de signalisation au bord des voies ferrés, un record " peut en cacher un autre " (ce n'est pas Cristiano Ronaldo qui dira le contraire). Le 21 juin 2003, à plus de six mille kilomètres de Highbury et quelques semaines après que la bande à Arsène Wenger a entamé sa folle série, l'équipe des Kano Pillars est défaite à domicile 2-1 par le Julius Berger FC en NPFL, l'élite nigériane. Une performance qui ne se reproduira pas de sitôt.

Douze ans, deux mois et deux jours sans défaite


23 août 2015. Le Nasarawa United se déplace chez les Kano Pillars. Le dixième contre le sixième de Glo Premier League – le nouveau nom du championnat nigérian. Au bout des quatre-vingt-dix minutes, les Solid Miners exultent : grâce à des buts de Manir Ubale, puis Yaro Bature, ces derniers ont pu battre les Kano Pillars 2-1. Une immense joie qui ne provient nullement du fait d'avoir gratté deux places au classement du championnat, ni même d'avoir tapé le champion du Nigeria sortant. Non, le Nasawara United vient tout simplement de battre le club sub-saharien dans son antre – que dis-je, sa forteresse – du Sani Abacha Stadium et, en conséquence, de mettre fin à une série de 202 matchs sans défaite à domicile pour les Masu Gida.

Oui, 202 matchs. Soit 4446 jours. Ou douze ans, deux mois et deux jours. Un record, évidemment. Pour mieux se rendre compte de la performance réalisée par les Kano Pillars, il faut s'imaginer qu'en Europe, ce même exploit, détenu par le Real Madrid depuis un demi-siècle, est " seulement " de 121 matchs sans défaite entre 1957 et 1965 à Santiago-Bernabéu. Il faut également s'imaginer que la dernière (ou plutôt l'avant-dernière, désormais) fois que les Masu Gida ont perdu, le Brésil était encore champion du monde et Ronaldo Ballon d'or pour la deuxième fois. Plus généralement, Jacques Chirac était encore président de la République française, et George W. Bush venait à peine d'envahir l'Irak. N'importe quoi.





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant