Kamil Grosicki, supersub contrarié

le
0
Kamil Grosicki, supersub contrarié
Kamil Grosicki, supersub contrarié

Meilleur buteur rennais, Kamil Grosicki n'est pourtant que rarement titulaire dans l'esprit de Philippe Montanier. Une situation de super remplaçant qui ne convient pas forcément à l'international polonais, alors que l'Euro approche.

Dans la presse polonaise, le patron de Pro Profil et agent Thomas Kroth avait mis un léger coup de pression : " Nous devons être prêts à tout, même lors du prochain mercato hivernal. L'Euro arrive bientôt, c'est pourquoi il doit jouer plus régulièrement pour être en forme. " Il faut dire que son poulain Kamil Grosicki n'a pas eu un temps de jeu qu'il espérait depuis le début de saison : un peu de plus de 700 minutes de Ligue 1 pour seulement 5 titularisations. Mais dans ce rôle, le Polonais a excellé avec 5 buts et 1 passe décisive. Meilleur buteur breton - et aussi le plus utilisé en nombre d'apparition - Grosicki est le " Ole-Gunnar Solskjær du Roazhon Park " selon Dimitri, l'un des piliers du Roazhon Celtic Kop, l'un des plus importants groupes de supporters rennais. Selon lui, l'ailier polonais " n'a pas forcément été très tranchant quand il était titulaire ". Un constat plus ou moins partagé chez les supporters comme Rémi, du Red Black Roazhon : " S'il est meilleur lorsqu'il entre en jeu pour apporter de la percussion à la fin d'un match, tant mieux. On s'amuse même à l'appeler le Super Sub. " Employé de Pro Profil et en charge personnellement du cas Grosicki, Murat Cakin se veut rassurant sur l'état d'esprit du joueur : " Il aime Rennes, la ville, le club. " Mais il y a un mais : " Il veut plus de temps de jeu parce que l'Euro approche. Il n'est pas en danger en sélection, mais on ne sait pas trop ce qu'il va se passer en janvier. Pas mal de clubs se sont déjà renseignés, mais rien de concret. " S'il continue à être décisif, nul doute que plusieurs écuries tenteront de miser sur lui. " S'il devait partir, je ne pense pas qu'il serait contre un retour en Turquie, mais l'idéal, ce serait l'Allemagne ou l'Angleterre, comme pour n'importe quel joueur ", précise Cakin. En Turquie, Grosicki a déjà fait ses preuves à Sivasspor, pour l'Angleterre et l'Allemagne en revanche, ce serait une découverte sportive et linguistique, le joueur ne parlant aucune des deux langues. Côté rennais cependant, on espère qu'il restera, histoire de peaufiner sa maîtrise de la langue bretonne. " C'est un joueur qui se bat beaucoup sur le terrain, on aime ça ", assure Rémi des Red Black, quand Dimitri du Celtic Kop évoque " un mec disponible avec les supporters, assez naturel et atypique. Par exemple quand il a jonglé à…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant