Kalfon: «Le législateur doit mettre fin à la dérive morale sur les rémunérations»

le
0
INTERVIEW - Conseiller régional d'Ile-de-France, François Kalfon est cofondateur de la Gauche populaire et secrétaire national adjoint du PS aux élections.

LE FIGARO - Que vous inspirent les révélations selon lesquelles le patron de Peugeot va toucher une retraite-chapeau de 21 millions d'euros?

François KALFON - Je suis abasourdi. Alors que nous sommes dans une période où l'on demande des efforts très importants aux Français, alors que le Medef ne cesse de nous dire qu'il faut s'adapter, il y a manifestement deux poids deux mesures. Aux salariés de Peugeot de faire les frais d'un plan de réduction des coûts de 100 millions d'euros qui se traduit par des pertes d'emplois; à son dirigeant sortant de bénéficier d'une rente viagère de 21 millions d'euros. Or l'État n'a pas manqué de soutien à l'entreprise, hier en renflouant PSA Banque, demain en recapitalisant l'entreprise pour 1,5 milliard d'euros. Le minimum de la d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant