Kadhafi, tyran craint jusqu'à son dernier souffle

le
0
PORTRAIT - Le Guide de la révolution, au pouvoir depuis 1969, a toujours cherché à se distinguer de ses pairs.

Mouammar Kadhafi avait juré de mourir en Libye. Il a tenu parole, retranché dans sa ville natale. Jusqu'à l'ultime moment, il faisait encore peur. Le premier ministre du nouveau gouvernement exposait il y a deux jours encore ses craintes de voir le Guide déchu organiser la reconquête en recrutant des mercenaires à coups de milliards. La légende de Kadhafi, l'homme seul contre tous, provoquait encore la crainte, alors qu'il ne régnait plus que sur quelques centaines de mètres carrés de sol libyen. Le vieux Guide aux cheveux teints et aux déguisements d'opérette est finalement resté fidèle au ­jeune capitaine émacié qui, jadis, présentait un profil de médaille.

Ce Bédouin né de parents nomades renversa le 1er septembre 1969 le roi Idriss, monarque arrivé peu auparavant au pouvoir avec la bénédiction de l'Occident. La Libye était alors un pays improbable, puzzle de provinces ottomanes assemblées par la colonisation italienne. Elle était aussi immensément ri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant