Kadhafi, cible inavouée de la campagne militaire

le
0
Les moyens d'y parvenir divisent les chancelleries engagées dans l'intervention militaire en Libye.

La mission de la coalition est de chasser Kadhafi du pouvoir. Cela signifie-t-il qu'elle entend le supprimer grâce à une frappe militaire bien ciblée?

La question divise les chancelleries engagées dans - ou concernées par - l'intervention militaire en Libye. Pour les uns, il est évident que le Guide libyen doit s'en aller et qu'il constitue donc l'une des cibles principales de la coalition. Car, si la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU énonce la nécessité de «protéger les populations et les zones civiles menacées d'attaques», comment ce but pourrait-il être atteint en gardant à la tête de la Libye l'homme qui envoie son armée frapper ces zones?

Les Britanniques, qui ont l'habitude d'appeler un chat un chat, ne voient pas le problème. Il est «légal», disent-ils, «de prendre pour cible ceux qui tuent des civils». Deux ministres, celui des Affaires étrangères, William Hague, et celui de la Défense, Liam Fox, ont laissé entendre lundi que cibler dir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant