Kaboul : 16 morts dans l'attaque contre l'Université américaine selon un nouveau bilan

le , mis à jour à 16:58
0
Kaboul : 16 morts dans l'attaque contre l'Université américaine selon un nouveau bilan
Kaboul : 16 morts dans l'attaque contre l'Université américaine selon un nouveau bilan

L'attaque contre l'Université américaine de Kaboul (Afghanistan) a pris fin ce jeudi à l'aube, dix heures après le début de cette offensive non revendiquée. D'abord établi à douze victimes, le bilan s'est alourdi à seize morts dans la journée, dont «sept étudiants, un garde de l'université, et un garde de l'établissement voisin pour les aveugles ont été tués», a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sediq Sediqqi. Trois policiers ont également trouvé la mort.

 

Un précédent décompte faisait état de neuf morts. Au moins 45 personnes ont été blessées, dont certaines grièvement. Le nombre d'assaillants n'est pas clair, mais la police de Kaboul a indiqué avoir tué deux d'entre eux lors de leur opération de sécurisation du campus à l'aube.

 

L'offensive avait débuté mercredi soir, à l'heure où de nombreux étudiants se trouvaient dans son enceinte pour assister à des cours du soir, une pratique fréquente en Afghanistan où beaucoup d'étudiants sont également salariés.«J'ai entendu des explosions, et il y a des tirs près d'ici (...) Notre classe est remplie de fumée et de poussière», a raconté un étudiant.

 

Nombre d'étudiants qui s'étaient barricadés dans l'université ont émis des messages de détresse sur Twitter. Parmi eux Massoud Hossaini, photographe de l'agence de presse américaine Associated Press, qui aurait ensuite réussi à s'échapper avec d'autres étudiants.

 

#AUAF under attack. I along with my friends escaped and several other of of my friends and professors trapped inside.

— Ahmad Mukhtar (@AhMukhtar) 24 août 2016

«#AUAF attaquée. Des amis et moi nous sommes échappés, plusieurs autres amis et des enseignants sont coincés dedans», a ainsi tweeté le journaliste Ahmad Mukhtar.

 

«De nombreux étudiants ont été évacués», a indiqué le porte-parole du ministère, les médias locaux évoquant une centaine d'évacuations. Des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant